.
-

Aromatori

Aromatori, (Giuseppe), en latin Aromatarius ou de Aromatariis, né à Assise (duché de Spolète), selon d'autres à Favera (Camerino), vers 1586, mort à Venise, le 16 juillet 1660. Reçu docteur à Padoueà l'âge de dix-huit ans,  il se fixa à Venise où il exerça la médecine jusqu'à sa mort.

Le roi d'Angleterre, Jacques II, le pape Urbain VIII et le duc de Mantoue lui firent les offres les plus brillantes pour l'attacher à leur personne; il refusa tout. II consacra ses loisirs aux belles-lettres et à la philosophie et entretint une correspondance suivie avec les principaux savants de l'Europe. (Dr L. Hn).


En bibliothèque - On connaît de lui : Risposte alle considerazioni di Aless. Tassoni sopra le rime di Petrarca; Padoue, 1611; - Risposta agli avvertamenti dati sotto nome di Crescenzio Pepe, etc.; Venise, 1613; ces deux opuscules sont des réponses à des critiques lancées contre Pétrarque dont il était l'admirateur; 

Dissert. de rabie contagiosa; Venise, 1625, in-4. 

Son écrit le plus important est une simple lettre de quelques pages, De generatione plantarum ex seminibus (La botanique au XVIIe siècle), imprimée pour la première fois en tête de sa dissertation sur la rage. Il y assimile les graines des plantes aux oeufs des animaux, doctrine dont Harvey reconnut toute la justesse et dont il tira le meilleur parti. 

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.