.
-

Karnak

Karnak. - Localité d'Égypte. Les noms arabes Karnak et Louqsor désignent l'ensemble des ruines de Thèbes, disséminées sur la rive droite du Nil. Karnak embrasse dans ses quatre enceintes de briques jusqu'à onze temples de différentes grandeurs consacrés pour la plupart à la triade thébaine, c.-à-d. à Amon, Maut et Khonsou; c'est une immense réunion de constructions auxquelles à peu près tous les pharaons, depuis la XIIe dynastie jusqu'aux Ptolémées, soit pendant une période de près de trois mille ans, ont apporté chacun, je ne dirai pas sa pierre, mais son monument. Aussi est-ce un étonnant ensemble d'édifices, qui rayonnent de tous les côtés, entassement inouï de constructions, énormités architecturales sans analogues au monde et qui demandaient une demi-journée pour être parcourues à cheval. 

Un temple se compose d'ordinaire d'un sanctuaire précédé d'une salle à colonnes, devant laquelle s'ouvre une cour à laquelle on accède par le pylône d'entrée. A ce noyau primitif et normal les rois de la XVlIIe dynastie ajoutèrent deux pylônes, puis ceux de la XIXe un pylône plus imposant encore et cette prodigieuse salle hypostyle aux 134 colonnes, grosses chacune comme la colonne Vendôme, à Paris. Au pylône qui donnait accès dans cette salle, les rois de la XXIIe dynastie annexèrent une grande cour englobant un temple complet précédemment édifié par Ramsès III et un autre plus petit de Séti II. Enfin cette grande cour, oeuvre de la XXIIe dynastie, fut fermée par un pylône dû aux Ptolémées


Ruines de Karnak.

Tous ces édifices se développaient dans l'axe du sanctuaire primitif, c.-à-d. de l'Est vers l'Ouest, mais à l'époque de la XVIIIe dynastie on eut l'idée de relier Karnak à Louqsor au moyen d'une succession de cours et de pylônes se dirigeant vers le Sud, soit perpendiculairement à l'axe du plan primitif, et partant à peu près entre le pylône de Thoutmès Ier (Thoutmôsis) et celui d'Aménophis III. Le dernier des pylônes vers le Sud était précédé d'une allée d'un millier de sphinx à tête de bélier sur un espace d'une demi-lieue, allée qui conduisait à l'entrée du temple de Louqsor. Parallèlement au dernier des pylônes que je viens de mentionner, mais plus loin dans la direction de l'Ouest, s'élevait un autre pylône donnant accès au temple de Khonsou. (Paul Pierret).
-

Karnak.
Pylone d'un temple, à Karnak.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.