.
-

Bocchoris, de ses  noms égyptiens Ra-Ouah Ka Bokenranf, roi d'Égypte, constitue avec son père Tawnekht (Tefnakht) de Saïs toute la XXIVe dynastie (Basse Époque). Ce dernier s'était illustré dans une longue guerre avec les rois confédérés de Bubastis, de Sesoun et de Khenensou contre le Nubien Piankhi. Vaincu mais reconnu par la vainqueur comme roi légitime de Saïs, au même titre que les autres confédérés, il avait laissé, à son fils, avec la royauté, le prestige d'une haute valeur militaire. 

Bocchoris en lui succédant reprit ses projets. Il guerroya longtemps contre les différents princes, s'empara successivement des petits États du Delta et de la Moyenne-Égypte et dut établir sa souveraineté jusqu'aux confins de la Thébaïde, c.-à-d. jusqu'au point où s'arrêtait la domination des rois-prêtres de Nubie. II ne pouvait pas manquer alors d'entrer en lutte avec ces derniers. Manéthon et les historiens grecs ont conservé le souvenir de sa campagne malheureuse contre Sabacon (Shabaka), fils de Kahsta, successeur dé Piankhi. Sabacon, exploitant le mécontentement des princes qu'il avait soumis. souleva contre lui une partie de l'Égypte et transporta la lutte jusque sous les murs de Saïs. 

Bocchoris fut battu, fait prisonnier et brûlé vif. Son règne, qui n'a duré que sept ans, a laissé de nombreuses traces dans la tradition classique. Il avait donné lieu dans l'Antiquité à toutes sortes de légendes. C'est un des très rares Pharaons dont l'histoire a un peu conservé la physionomie : son apparence physique était frêle, mais son esprit très fin, et il joignait à ses qualités militaires celles d'un véritable législateur (Le Pharaon et l'État). (G. B.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.