.
-

Prieur, du lat. prior, c. à d. premier, supérieur, d'un couvent ayant titre de prieuré. Dans l'ordre religieux et militaire de Saint-Jean de Jérusalem (Hospitaliers), on appelait grand prieur un dignitaire inférieur aux baillis conventuels, et supérieur aux baillis capitulaires et aux commandeurs. Il y avait en France six prieurs de l'ordre. La Sorbonne avait un prieur élu pour gouverner la maison pendant un an. Le prieur du peuple romain est un magistrat municipal de Rome, nommé par le pape tous les trois mois. Prieur a été aussi le titre des principaux magistrats des républiques de Florence et de Sienne. C'était le titre des présidents du consulat des marchands dans certaines villes, de France (Rouen, Toulouse, Montpellier).
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.