.
-

Avatar. - Forme francisée du sanscrit avatâra, qui signifie descente en général, mais qui désigne particulièrement la descente sur Terre d'êtres divins. La doctrine des avatars ou incarnations est un élément naturel des religions brahmaniques (Hindouisme) où nulle ligne de démarcation absolue ne sépare le divin de l'humain, le monde céleste du monde terrestre, ou toutes les créatures entraînées dans un perpétuel tourbillon d'existences passent sans relâche par des conditions diverses et toujours transitoires. C'est dans le mythe de Vishnou que cette conception a atteint son plus riche développement et son expression la plus élevée. Les avatars de Vishnou ne sont pas des métamorphoses de hasard; le dieu ne s'incarne que pour le bien de la Terre. Le nombre de ses avatars est incertain; on en reconnaît généralement dix :
1° sous forme de poisson (Mataya);
2° sous forme de tortue (Kurma);
3° en sanglier (Varâha); 
4° en homme- lion (Nara-Simha); 
5° en nain (Vamana); 
6° sous la figure de Parasourâma;
7° sous les traits de Râma-Chandra
8° dans la personne de Balarâma;
9° sous le nom de Krishna.
Le dixième avatar est à venir; Vishnou doit s'incarner en Kalki
Parfois on attribue à Vichnou jusqu'à vingt-deux et même vingt-quatre avatars, et les textes shivaïtes citent vingt huit avatars du dieu Shiva.

La doctrine des avatars, si souple et si accommodante, a été et est encore un des agents les plus efficaces du développement du brahmanisme. A l'époque où le bouddhisme subsistait encore en Inde, les brahmanes ne faisaient pas de difficulté à reconnaître le Bouddha comme un avatar de Vishnou. Ils se contentaient d'ajouter que les dieux, menacés dans leur empire par les puissantes austérités des ascètes, avaient imploré Vishnou et que ce dieu pour les sauver avait sous les traits de Bouddha prêché l'erreur et le mensonge aux humains; séduits par sa voix, les sages avaient abandonné le chemin du ciel. La manoeuvre des brahmanes était habile; elle permettait aux bouddhistes de revenir à l'orthodoxie sans renier leurs croyances antérieures, et jetait en même temps le discrédit sur ces croyances. (Sylvain Lévi).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.