.
-

Rue Saint-Florentin, à Paris. - Cette rue du Ier' arrondissement relie la rue Saint-Honoré à la rue de Rivoli près de son débouché sur la place de la Concorde. C'est une rue peu ancienne et où néanmoins se sont accomplis de graves événements. On l'appela d'abord le cul-de-sac de l'Orangerie, et de chétives maisons y abritaient les orangers des Tuileries.
-
Paris : la rue Saint-Florentin.
Paris : l'hôtel Talleyrand-Périgord.
La rue Saint-Florentin (à gauche l'entrée du ministère de la Marine)
et l'hôtel Talleyrand-Périgord. © Photos : Serge Jodra, 2011.

Une partie appartenait, en 1730, à Louis XV; une autre partie à Samuel Bernard. Ce cul-de-sac devint une rue, en 1757, lorsque l'on construisit la place Louis XV (actuelle place de la Concorde), et il prit le nom du comte de Saint-Florentin (Phélipeaux, duc de la Vrillière), ministre de la maison du roi, qui y fit construire un vaste hôtel, où il donna des fêtes dignes de sa frivolité. 

Cet hôtel appartint ensuite au duc de l'Infantado, grand d'Espagne; il devint propriété nationale et fut acquis en 1812 par l'ancien évêque d'Autun, Talleyrand-Périgord. C'est là que cet homme, à qui l'on a attribué plus d'esprit, d'importance et de rouerie qu'il n'en a eu réellement, a fait la Restauration de 1814; c'est là qu'il est mort. Dans la rue Saint-Florentin a demeuré Pétion. (Th. Lavallée).


Panorama de la rue saint-Florentin, à Paris.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.