.
-

Elephanta

Eléphanta. - Petite île de la côte Ouest de l'Inde, à la pointe Est du port de Bombay. Elle a environ 8 kilomètres de circonférence et est formée de deux longues collines avec une petite vallée courant entre elles. Elle est appelée Gorapori par les Hindous; les Portugais lui donnèrent le nom d'Elephanta, à cause d'un énorme éléphant en pierre qu'ils y trouvèrent construit à l'endroit de leur débarquement et qui aujourd'hui est tombé en morceaux. 

Cette île est célèbre à cause de quelques temples creusés dans les rochers dont il existe un grand nombre sur la côte Ouest de l'Inde. Ces temples sont tous consacrés à Brahma, Vishnou et Shiva, Paravati, Katik et Ganesha. D'autres divinités hindoues y ont aussi leur culte, mais toutes dans une condition inférieure à celle de Shiva. 

L'une de ces excavations a 42,25 m de profondeur sur 40,60 m de largeur. Elle a trois entrées, chacune soutenue par des colonnades de seize piliers. Ce temple souterrain, taillé d'un seul bloc dans une roche d'un gris jaunâtre, et dont les colonnes soutiennent toute la masse de la montagne au-dessous de laquelle il est creusé possède un double rang de piliers massifs, formant péristyle, précède l'hypogée, dont l'entrée principale est tournée vers le Nord. C'est par cette entrée, et par deux autres issues pratiquées dans la montagne au levant et au couchant, que l'air et la lumière pénètrent dans le temple.

Le plafond, richement sculpté, est support par 49 colonnes formant 7 nefs, et composées d'une base carrée, haute et large, d'un fût rond, cannelé, renflé au tiers de sa hauteur, et d'un chapiteau cannelé, en forme de coussin aplati. Quelques-unes ont été brisées à l'époque des conquêtes musulmane et portugaise. Des bas-reliefs de toutes dimensions sont sculptés sur les parois du pourtour : ce sont des dieux, des animaux fabuleux, des hommes et dus femmes, le tout taillé sans art.

A l'extrémité de la nef centrale, dans une niche assez profonde, est un buste colossal en ronde bosse, à 6 bras et à 3 têtes : il représente la Trimourti ou Trinité indienne, réunion des trois divinités, Brahma, Vishnou et Shiva, ou le créateur, le conservateur et le destructeur de toutes choses; de chaque côté de la niche, un gardien debout, haut de 5,20 m, s'appuie sur un de ces démons nains à cheveux crépus, à grosses lèvres et  à face aplatie, qui sont les serviteurs de Shiva. Sur la droite de l'hypogée on voit un sanctuaire carré, en forme de lanterne, aux angles duquel sont adossées des statues de 4,85  m de hauteur. 

A l'entrée des deux issues latérales, on a pratiqué de petites chapelles. On ne sait ni quand - probablement au début du VIe siècle - ni par qui le temple d'Eléphanta a été construit. (A19).



Collectif, Inde du Sud, Lonely Planet, 2010. - Collectif (Le Petit Futé), Inde du Sud,  Nouvelles Editions de l'Université, 2009.  - Guide du Routard, Inde du Sud, Hachette Tourisme, 2011.



Page sur les  Grottes d'Elephanta (site sur patrimoine mondial de l'Unesco).


.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.