.
-

Château de Brugny. - Beau château de la Renaissance, situé à l'extrémité du village, au milieu d'un vaste parc, dans une position d'où la vue s'étend sur toute la vallée du Sourdon; tour du XVe siècle, vestige de la forteresse primitive; mobilier historique; beaux portraits de famille; chapelle seigneuriale avec de curieux vitraux anciens. Église des XIIIe et XVIe siècles; débris de vitraux. En 1876, des cercueils de pierre ont été découverts au hameau de Breux.

Le Château de Brugny.

La localité  de Brugny (Marne), située sur le penchant d'un coteau arrosé par des sources nombreuses et excellentes, est mentionnée dès 1183 dans les titres de l'abbaye de la Charmoye. La seigneurie de Brugny ou Broigny, comme on la nommait alors, appartenait, au commencement du XIIIe siècle, à l'illustre maison de Châtillon-sur-Marne. Guy I de Châtillon, comte de Saint-Pol et seigneur de Montjay, rendit hommage pour cette terre, en 1223, au comte de champagne, Thibaut IV; elle passa ensuite, par des mariages répétés, aux maisons de Bourbon, de Bourgogne et de Naast. 

La guerre de Cent ans et l'invasion anglaise trouvèrent les ville et château de Brugny aux mains de la famille de Saint-Mars, et de nombreux combats se livrèrent autour de cette place. En 1592, lorsque Henri IV vint assiéger Epernay, Oger de Saint-Blaise, alors seigneur de Brugny, fut des premiers à reconnaître l'autorité royale, et l'on voit encore la chambre et le lit où coucha ce prince en cette circonstance. Vers la fin du XVIIIe siècle, le château, qui avait successivement appartenu aux familles de Montdésir, du Hautoy, de Maizières et d'Estourmel, entra dans celle de Clermont-Tonnerre

Vaudancourt, éloigné de 1 km, et qui a été réuni à Brugny en 1852, possède une chapelle vicariale, une fabrique de poterie et de belles caves taillées dans la craie. (A. Tausserat).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.