.
-

Histoire de l'Europe > La France > Géographie historique de la France

Le Nébouzan

Le Nébouzan est un ancien petit pays de France, dans le gouvernement de Guyenne-et-Gascogne, aujourd'hui dans les département de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, formé d'enclaves renfermées dans le Comminges et le Bigorre; la plus orientale de ces enclaves contenait la capitale, Saint-Gaudens, une partie du pays de Rivière et la commune de Sauveterre; une autre enclave, au Nord-Ouest de celle-ci, renfermait le monastère cistercien de Nizors ou Bénissons-Dieu; une troisième, à l'Ouest de la première, comprenait le plateau de Lannemezan avec la ville de ce nom, Tournay, Capvern et Cieutat. 

Du point de vue ecclésiastique, le Nébouzan relevait des évêchés de Tarbes et de Saint-Bertrand; c'était un pays d'Etats : l'abbé de Nizors présidait le clergé, le baron de la Roque la noblesse, et le premier consul de Saint-Gaudens le tiers état. Il fit partie de la généralité et intendance d'Auch et comprenait 58 communautés. 

Après avoir fait partie sous Honorius de la Novempopulanie, le Nébouzan fut constitué en fief au XIIe siècle sous l'autorité de vicomtes particuliers; au siècle suivant, il entra dans la maison de Béarn et, comme toutes les possessions de cette maison, il fut réuni à la couronne à l'avènement d'Henri IV. (H. Courteault).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010 - 2017. - Reproduction interdite.