.
-

Le Daghestan

Le Daghestan, dont le nom en turc signifie Pays de montagnes, est aujourd'hui une république membre de la Fédération de Russie, à l'Ouest de la mer Caspienne. Beaucoup de montagnes, vallées, torrents; quelques plaines le long de la mer, sans ports, sans rades. 400 kilomètres sur 90; Ville principale : Derbend (Derbent); populations :  Lesghis, Nogaïs, Turkmènes (Les Turco-mongols). 

Histoire.
Cette région était autrefois un peu plus étendue que de nos jours et débordant, au Sud du Caucase sur une partie de l'Azerbaïdjan actuel (région de  Kouba) et, à l'Ouest, touchant à la Géorgie et la Circassie  Ainsi défini, le Daghestan se divisait en Daghestan septentrional, qui comprenait les les khanats de Tarki et d'Otemich; et Daghestan méridional, renfermant les territoires de Tabasseran et de Derbend, les khanats de Koura et de Kouba et la république d'Antzoug. 

Le Daghestan appartenait jadis à la Perse; celle-ci l'a cédé à la Russie en 1813. Néanmoins il ne fut, pendant longtemps, soumis qu'en partie; la plupart des peuples qui l'habitaient restant indépendants. Le Daghestan et le Chirvan réunis portaient chez les Anciens le nom d'Albanie. Ce pays était habité par les Dahae dont on retrouve le nom dans celui de Daghestan.

Relief et hydrographie.
De nombreux rameaux de ces montagnes s'avancent dans le Daghestan, entre autres le Kokhma-Dagh, qui est très élevé; mais dans la partie septentrionale le terrain s'abaisse, et finit par se confondre avec les steppes immenses qui dans cette direction bor dent la Caspienne. 

Un grand nombre de vallées vont des montagnes à la mer; toutes sont arrosées par des rivières ou plutôt des torrents qui coulent avec une grande rapidité. Cependant on remarque dans le nord le Koïsou , qui à son embouchure prend le nom de Soulak. Il a sa source dans les flancs d'un glacier du Tourpi Dagh , coule d'abord à l'est au milieu des rochers, passe au nord du Kokhma-Dagh, file ensuite au nord dans le pays des Lesghi, reçoit à gauche l'Atala, puis, parvenu au pied d'une branche du Caucase qui l'a tenu dans la direction qu'il a suivie, il tourne à l'est, se divise en deux bras, se réunit de nouveau, et porte ses eaux dans la mer Caspienne. 

Dans le Daghestan moyen on peut citer le Samoura, qui sort du flanc méridional du Caucase, sous le nom de Kosloukhi, coule vers l'Est entre des précipices escarpés, et poursuit son cours vers la mer Caspienne. C'est entre les sources de l'Atala, du Koï-sou et du Samoura que le Caucase, se partageant en deux branches, envoie la plus considérable au Sud-Est, et l'autre d'a bord à l'Est : celle-ci, qui est le Kokhma-Dagh , file ensuite au Nord; toutes deux embrassent le Daghestan et le couvrent de leurs ramifications; ainsi ce pays offre une quantité de cimes très élevées, de glaciers et de lacs. Les côtes sont peu découpées; par conséquent les ports où les navires peuvent aborder en sûreté sont rares.

Géologie.
Le terrain est granitique dans les sommets des montagnes; plus bas il est schisteux; les flancs de cette partie sont couverts de pins clair-semés, de bouleaux et de genévriers; aux roches schisteuses succèdent les calcaires, sur lesquelles croissent des hêtres et d'autres grands arbres. Au pied des montagnes le sol est argileux, pierreux en remontant le long des rivières, sablonneux le long de la côte.

Il y a dans les montagnes des mines de cuivre, de plomb et de fer; on y trouve aussi beaucoup de soufre. Le gibier abonde dans les forêts; la mer et les rivières sont très poissonneuses.

Climat et végétation.
D'après la nature et la situation du pays, on conçoit que le climat du Daghestan offre de grandes différences. Il est doux et même chaud dans les plaines et près de la mer, tempéré dans la région moyenne des montagnes, âpre et froid dans leurs parties les plus hautes; les pluies sont fréquentes dans toutes les saisons, et cependant en été l'arrosage est nécessaire à la culture des terres. Celles-ci sont fertiles; elles produisent toutes les céréales, et même le riz, lorsque les localités le permettent, le chanvre, le tabac et le safran; on y récolte aussi beaucoup de garance. Les fruits sont excellents; la vigne croît spontanément, et donne de très bons raisins : mais on ne fait du vin que dans quelques cantons. 

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2012. - Reproduction interdite.