.
-

Edirne (Andrinople)

Andrinople, Orestias puis Adrianopolis chez les Anciens, Ederneh (Edirne) aujourd'hui. - Ville de Turquie d'Europe (ancienne Roumélie), au confluent de la Maritza, de la Tondja et de l'Arde, à 230 kilomètres au Nord-Ouest d'Istanbul, était, à l'époque ottomane, comme la seconde capitale de tout l'empire; 100 000 habitants en 1850, 132 000 aujourd'hui.

Plusieurs beaux monuments mosquées de Sélim Il, de Bajazet Il, de Mourad II; superbe bazar d'Ali-Pacha; Eski-Séraï ou vieux palais; bel aqueduc, pont sur la Tondja, etc.; antiquités nombreuses.

Cette ville, qui appartenait originairement à la Thrace, fut embellie par Hadrien, dont elle prit le nom, et devint la métropole de la province d'Haemi Mons sous l'Empire romain.

Il se livra aux environs d'Edirne deux batailles décisives : dans l'une Constantin défit Licinius, en 323; dans l'autre, les Goths vainquirent Valens, en 378. Prise par Amurat I en 1360, elle fut la résidence des sultans ottomans de 1362 à 1453. Elle fut occupée temporairement par les Russes en 1829. Les Russes et les Turcs y signèrent en 1829 un traité par lequel les Turcs cédaient à la Russie les bouches du Danube, lui accordaient la libre navigation dans la mer Noire, reconnaissaient l'indépendance des Grecs, et fixaient le sort de la Valachie, de la Moldavie et de la Serbie.

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.