.
-

Ossat

Arnaud d'Ossat est un cardinal et diplomate français, né à Laroque en Magnoac le 23 août 1536, mort à Rome le 13 mars 1604. Son père étant mort de misère, il fut élevé dans la maison d'un gentilhomme voisin, dont il accompagna, vers 1557, les fils à Paris en qualité de précepteur. Il était entré dans la carrière ecclésiastique en se faisant tonsurer le 26 décembre 1556. Il ne fut ordonné prêtre qu'à Rome, après 1574. 
-
Ossat.
Arnaud d'Ossat (1536-1604).

Quand ses élèves eurent quitté Paris, en mai 1562, il suivit les leçons de Ramus et défendit sa philosophie sans le suivre vers le protestantisme; puis il se familiarisa avec le droit sous Cujas, à Bourges, et finit par obtenir une charge de conseiller au présidial de Melun. Il avait alors le titre d'abbé de Varennes. Il avait rencontré Paul de Foix, plus tard évêque de Toulouse, qui se l'attacha et l'emmena en qualité de secrétaire, quand il alla comme ambassadeur à Rome, en 1574. C'est là que, surtout après la mort de son protecteur (mai 1584), il travailla, te son propre mouvement, à la réconciliation de Henri IV avec le Saint-Siège. Il fut nommé membre de la commission qui, sous la direction du duc de Nevers, Louis de Gonzague, fut chargée officiellement de ces négociations. De Gonzague y allait trop militairement et échoua; d'Ossat persévéra et réussit. 

En 1595, on lui adjoignit Du Perron, pour recevoir l'absolution au nom d'Henri IV. Clément VIII demanda que la couronne de France fût déposée aux pieds du trône pontifical. D'Ossat résista avec fermeté et obtint enfin l'absolution le 16 septembre 1595. En récompense, le roi le fit nommer à l'évêché de Rennes, en janvier 1596, et, l'année suivante, lui donna le titre de conseiller d'État, mais d'Ossat continua de résider à Rome comme agent diplomatique. Comme tel, il négocia le divorce du roi avec Marguerite de France (décembre 1599), ainsi que son union avec Marie de Médicis

Par ses démarches, les pays de Bresse, de Bugey et de Valromey furent assurés à la France. Il réussit de même à faire accepter au pape l'édit de Nantes et les mesures contre les jésuites. Il avait plusieurs bénéfices, don t il ne tirait pas grand-chose; il fut créé cardinal le 3 mai 1599, et, en juin 1600, il fut nommé à l'évêché de Bayeux, dont il se démit dès 1603, puisqu'il ne pouvait y résider. Sully, dont il n'approuvait pas la politique intérieure, le détestait, et réussit à lui faire supprimer la pension du roi. 

Ses Lettres (Paris, 1624,, in-fol. ; plusieurs fois réimprimées), adressées au ministre Villeroi, sont bientôt devenues un modèle de correspondance diplomatique. (GE).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.