.
-

La duchesse de Longueville

Longueville (Anne-Geneviève de Bourbon-Condé, duchesse de), née en 1619, était soeur du grand Condé et du prince de Conti, et épousa Henri d'Orléans, duc de Longueville, dont la famille était issue du célèbre Dunois, fils naturel de Louis de France, duc d'Orléans. Charles IX avait accordé aux descendants de Dunois le titre de princes du sang. La duchesse de Longueville « eût eu peu de défauts, si la galanterie ne lui en eût donné beaucoup »,  a dit le cardinal de Retz. Animée de l'esprit d'intrigue caché sous un air de nonchalance, elle embrassa, avec le prince de Marsillac, devenu par la suite duc de la Rochefoucauld, qu'elle avait captivé, le parti de la Fronde, et y entraîna son frère, le prince de Conti, et son mari. Après l'emprisonnement de ses frères et de son mari en 1650, elle s'enfuit dans la Normandie, qu'elle tenta en vain de soulever, et passa de là en Hollande. Elle rejoignit Turenne à Stenay, et le détermina par son ascendant à traiter avec les Espagnols contre la cour. Elle tenta encore en vain de soutenir le parti de la Fronde à Bordeaux; mais elle avait été réduite par l'habileté de Mazarin à renoncer aux agitations de la guerre civile, lorsqu'elle se convertit en 1654. Elle se lia avec les écrivains jansénistes, et se fit bâtir une retraite à Port-Royal-des-Champs, après la mort de son mari en 1663. Son hôtel à Paris devint l'asile d'Arnauld et de ses amis, poursuivis pour leur désobéissance à l'Église. Elle mourut dans la pénitence en 1679, au couvent des carmélites du faubourg Saint-Jacques.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2009. - Reproduction interdite.