.
-

Léon XII

Léon XII, Annibal François Clérnent Melchior Jérôme Nicolas della Genga, est le 259e, pape. Il a été élu le 28 septembre 1823, et est mort le 10 février 1829. Il était né en 1760 à la Genga, près de Spolète. D'une famille noble,  il avait été ordonné prêtre en 1785, était devenu archevêque de Tyr en 1793, et fut successivement nonce à Lucerne, à Cologne, à Ratisbonne, à Munich et à Paris en 1814. II fut fait cardinal en 1810.

Sur deux points importants, ses actes contredirent les prévisions faites à son avènement. Son hostilité à l'égard de Consalvi avait été une des causes de son élection; il se réconcilia avec ce cardinal, suivit ses conseils et adopta sa politique. 
-

Léon XII.
Le pape Leon XII (1760-1829).

Quand il fut élu, les Jésuites dirent : « Annibal est à nos portes. » En effet, après la mort de Thaddée Brzozowski (1820), étant vicaire de Pie VII, il avait opposé à l'élection du général des Jésuites des difficultés qui tendaient à altérer leurs constitutions et qui mettaient même en péril l'existence de leur ordre. Loin de réaliser ces craintes, il prit la Société de Jésus sous sa protection, dès qu'il fut devenu pape; par le bref Cum multa in urbe (17 mai 1824), il leur rendit le Collège romain, et durant son pontificat, il ne cessa jamais de Ieur accorder ses faveurs. 

Parmi les résultats de son administration temporelle, on peut louer sans réserves la répression du brigandage, la diminution des impôts, l'amélioration des finances et le rétablissement du crédit. Il sévit contre les sociétés secrètes (francs-maçons, carbonari) et les attaqua dans une encyclique (1825); mais ses succès en cette entreprise ne furent ni complets ni tous obtenus par des moyens exempts d'arbitraire et d'oppression. 

Pour les relations extérieures, il se laissait guider par Capaccini, l'ancien et habile secrétaire de Consalvi. En 1828, il refusa de sa prononcer contre les ordonnances rendues sous le ministère Martignac, interdisant la direction des écoles secondaires aux membres de congrégations non autorisées, soumettant les séminaires à l'Université et y limitant le nombre des élèves. (E.-H. V.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2009 - 2016. - Reproduction interdite.