.
-

Pie VII

Pie VII, Barnabé-Louis Chiaramonti, né à Césène en 1742, d'une famille noble, prit en 1758 l'habit de Saint-Benoît. Pie VI, dont il était le concitoyen et le parent, le fit évêque de Tivoli, puis d'lmola, et cardinal en 1785. Il fut élu pape à Venise en 1800, après un conclave de plus de trois mois, et entra à Rome la même année. II fit renaître l'agriculture, le commerce et les arts dans l'Etat pontifical, et conclut en 1801, avec le premier consul Bonaparte, le concordat qui rétablit la religion catholique en France. Il vint à Paris en 1804 pour y sacrer Napoléon Ier. Mais, n'ayant pu acquiescer à des demandes que lui fit ensuite l'empereur, il l'ut dépouillé en 1806 des principautés de Bénévent et de Ponte-Corvo, et Rome fut occupée militairement en 1808 par le général de Miollis.
-
Pie VII.
Pie VII, par Louis David (1805).


En 1809, un décret impérial réunit l'Etat pontifical à l'empire français, et le pape fut obligé d'excommunier les auteurs et fauteurs de cette spoliation. Enlevé de Rome par le général Radet, il fut conduit à Savone, et transféré en 1812 à Fontainebleau. Pendant toute sa captivité, il repoussa les concessions qu'on voulut lui arracher contre l'indépendance spirituelle et temporelle de la papauté. Il signa un projet de concordat dans une entrevue avec l'empereur, en janvier 1813, sur les conseils de quelques cardinaux et évêques, et le rétracta en mars suivant. Reconduit en Italie en 1814 par ordre de Napoléon, il rentra dans home au mois de mai, et rétablit la Compagnie de Jésus au mois d'août. 

Dans un bref, daté de Césène, au mois d'avril de cette même année 1814, et adressé à Mgr de Boulogne, évêque de Troyes, il réclama, lors de la rédaction de la charte octroyée à la France par Louis XVIII, en faveur des droits de la vérité coutre la liberté accordée à l'erreur. Il fut remis en possession de tous ses Etats par le congrès de Vienne, et ne s'en éloigna que momentanément en 1815 pour se retirer à Gênes. Il conclut en 1817 et 1818 des concordats avec la France, la Bavière et les Deux-Siciles, établit en 1818, de concert avec l'empereur de Russie, une nouvelle organisation religieuse du royaume de Pologne, et institua en 1821 la province ecclésiastique du Haut-Rhin. II mourut en 1825. 

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2009. - Reproduction interdite.