.
-

Didot, famille d'imprimeurs-libraires, qui a beaucoup contribué au progrès de la typographie en France. 
François-Ambroise Didot. - Le premier qui se soit distingué est François Ambroise Didot, né à Paris en 1730, mort en 1804: il établit chez lui une fonderie d'où sortirent les plus beaux types qu'on eût vus jusque-là, inventa un instrument propre à donner au corps des caractères une juste proportion, et publia des éditions admirables par la correction du texte, entre autres la collection dite d'Artois, en 64 vol. in-18, et une Collection de classiques français, imprimée par ordre de Louis XVI, dans les trois formats in-4,.in-8 et in-18.

Pierre Didot, son fils aîné, 1760-1853, mérita que ses presses fussent placées au Louvre comme récompense, nationale, et donna la magnifique collection in-fol. dite du Louvre, où l'on admire, entre autres ouvrages, le Virgile, in-fol. (1798), l'Horace, in-f. (1799), le Racine, 3 v. in-f., avec gravures d'après les plus grands maîtres (1801-5), et le La Fontaine.

Firmin Didot, deuxième fils de François-Ambroise, 1764-1836, travailla, de concert avec son frère Pierre Didot, à perfectionner son art, se distingua surtout comme graveur et fondeur, et fit le premier des éditions stéréotypes, 1797. Parmi les éditions des deux frères, on distingue, outre les ouvrages déjà cités, le Camoens, en portugais, 1817; la Henriade, 1819, in-4, et les Tables de logarithmes de Callet, dont la correction est devenue irréprochable. Firmin Didot cultivait les lettres; on lui doit de bonnes traductions en vers des Bucoliques de Virgile 1806, des Idylles de Théocrite, 1833, et une tragédie d'Hannibal. Elu député en 1827, il défendit les intérêts de la librairie et de la presse

Ambroise et Hyacinthe Firmin Didot, ses 2 fils, qui ont dirigé la maison à partir de 1827, ont soutenu l'honneur du nom. Outre leurs grandes publications (Thesaurus Graecae linguae, Glossarium media et infimae Latinitatis, Bibliothèques des auteurs grecs, etc.), on leur doit d'importants perfectionnements dans la fabrication du papier : ils ont les premiers fabriqué le papier sans fin. Ambroise-Firmin a donné, entre autres écrits, une nouvelle traduction de Thucydide, 1833, et un curieux Essai sur la typographie, 1852. (Bouillet).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.