.
-

Crussol. - Ancienne famille française, que l'on trouve mentionnée dès le XIIe siècle. Elle tirait son nom de la localité de Crussol (Ardèche, commune de Saint-Péray). Au commencement du XIIe siècle, Géraud-Bastet, premier du nom, épousa l'héritière de la maison de Crussol, Marguerite Pagan. De leur union naquit Géraud-Bastet II, sire de Crussol et de Beaudiné. De la tige principale se détacha la branche des marquis de Florensac, celle des marquis de Saint-Sulpice, celle des comtes d'Amboise, enfin, celle des marquis de Montsalez. Un Louis de Crussol, chambellan de Louis XI, grand maître de l'artillerie, se distingua dans la guerre contre Charles le Téméraire en lui faisant lever le siège de Beauvais; son fils, Jacques de Crussol, capitaine des archers du roi, puis gouverneur du Dauphiné, fut un des plus vaillants capitaines de son temps dans les guerres d'Italie. II devint vicomte d'Uzès par son mariage avec Simone d'Uzès.
Crussol (Jacques de), seigneur d'Acier et de Beaudiné. - Capitaine huguenot, né en 1540, mort en 1584. Il fut l'un des plus vaillants auxiliaires du prince de Condé. Il se distingua par la prise de Marseillan et de Béziers et mena une rude campagne contre le duc de Joyeuse (1562). Il fut nommé lieutenant général et gouverneur de Nîmes. En 1567, nouvelle campagne contre Joyeuse. Après la bataille de Jarnac (1569), où il ne put arriver à temps avec ses 6000 arquebusiers pour soutenir Condé, Coligny le nomma gouverneur de Cognac. Mais, fait prisonnier à Montcontour, il passa au parti de la cour, servit sous le duc d'Anjou au siège de La Rochelle (1574). Devenu duc d'Uzès, il accepta le titre de lieutenant général dans le Languedoc et combattit ses propres coreligionnaires avec la même violence qu'il avait précédemment montrée contre les catholiques. Il fut créé chevalier du Saint-Esprit en 1578, ayant renoncé au culte protestant. Il avait épousé Françoise de Clermont, fille d'Antoine, vicomte de Tallard.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.