.
-

Les chevaliers Porte-Glaives

L'ordre religieux et militaire des chevaliers Porte-Glaives, dont les membres prirent aussi le nom de frères du Christ et celui de Chevaliers de la Croix fut institué, en 1204, par Albert, évêque de Riga, qui leur donna pour mission de christianiser les populations de la Baltique. Ces religieux portaient une robe de serge blanche avec la chape noire, deux glaives rouges croisés de noir étaient brodés sur la poitrine, et un autre à l'épaule gauche. Leur ordre fut confirmé par Innocent III, qui les soumit à la règle des Templiers. De 1216 à 1223, ils firent la conquête de la Livonie  et de l'Estonie; mais ils échouèrent contre les Slaves

A la mort de leur évêque Albert, Foulques Schenk, grand-maître de l'ordre, après avoir assassiné son prédécesseur, proposa la réunion des chevaliers Porte-Glaives à ceux de l'ordre Teutonique; mais cette réunion ne fut accomplie qu'à sa mort, en 1231. Ils continuèrent cependant à avoir un grand-maître séparé qui régnait sur la Lituanie, la Livonie et l'Estonie. En 1525, ils se séparèrent de l'ordre Teutonique, sous Walter de Plettenberg, qui obtint son indépendance pour avoir secouru le grand-maître de l'ordre Teutonique contre les Polonais, et qui reçut le titre de prince de l'empire. 

En 1561, les chevaliers Porte-Glaives durent céder la Livonie à Sigismond-Auguste, roi de Pologne, pour prix de son alliance contre les Russes. Gothart Ketler fut le dernier grand-maître et se fit protestant. Par une transaction avec le roi de Pologne, en 1562, il obtint le duché de Courlande (sud-ouest de la Lettonie) pour lui et ses successeurs, et les religieux de son ordre se dispersèrent. Les descendants de Ketler occupèrent la Courlande jusqu'en 1711; à cette époque, ils furent dépossédés par les Russes.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.