.
-

Courlande. - Région qui correspond à peu près à la moitié méridionale de la Lettonie actuelle et qui formait jadis une province de l'empire de Russie. Avec l'Estonie et la Livonie, elle faisait partie du groupe des provinces baltiques. Elle était bornée au Nord par la Livonie (en gros, la partie Nord de la Lettonie) et le golfe de Riga, à l'Est par ce qui était alors le gouvernement de Vitebsk, à l'Ouest par la Baltique, au Sud par les anciens gouvernements de Vilna (auj. Vilnius, en Lituanie), de Kovno et la Prusse. 

Le sol de cette région est généralement plat et assez fertile. Les principaux fleuves sont l'Aa, la Windau et la Düna qui séparait la Courlande de la Livonie. Les brouillards sont fréquents. A l'époque de la domination russe, les habitants appartennaient, en majorité, à la nationalité lette ou lettone; la noblesse et la bourgeoisie allemande dans les villes formaient environ 8 % de l'effectif total; les Russes, les Polonais et les Lituaniens environ 3%. La Courlande était alors divisée en dix cercles (Bauske, Friedrichstat, Goldengen, Grobin, Hasenpoth, Jletz, Mitau, Talsen, Tuckum et Windau). La capitale était Mitau (Mitava). Les ports principaux étaient Windau et Libau.  En 1885, la Courlande était administrée par un gouverneur; elle avait une diète provinciale. 

La Courlande doit son nom au peuple des Koures, peuple letton déjà mentionné dans les plus anciennes chroniques russes. En 1225, elle fut annexée à la Livonie dont elle partagea les destinées. En 1561, le grand maître des chevaliers teutoniques, Gotthardt Kettler, reçut du roi de Pologne l'investiture de la Courlande et le titre de duc. La province devint un duché héréditaire. Au XVIe siècle, le luthéranisme y fut prèché et devint religion d'Etat. En 1658, elle fut occupée par le roi de Suède. Elle fut restituée par le traité d'Oliva (1662). En 1726, le trône ducal étant devenu vacant, les Etats élurent comme duc Maurice de Saxe. Mais l'élection fut annulée par la Pologne et la Russie. En 1727, ils élurent, avec l'assentiment l'Auguste III, le célèbre Biren. En 1769, il laissa la couronne à son fils Pierre. En 1795, les Etats de Courlande décidèrent de reconnaître la souveraineté de la Russie. La noblesse s'était réservé certains privilèges qui ont peu à peu disparu. En 1847, le servage des paysans a été supprimé. En 1835 le code russe a été introduit; à partir de 1850, la langue russe a commencé à pénétrer dans l'administration où elle est devenue officielle. Réunie à la plus grande partie de la Livonie à l'époque soviétique, la Courlande forma avec elle la Lettonie, qui devint indépendante en 1991, avec pour capitale Riga. (L. Léger).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.