.
-

Les Dactyles

Les Dactyles Idéens  sont des divinités grecques secondaires, localisées autour du mont Ida de Phrygie, du mont Ida de Crète et d'Olympie. En Phrygie, les Dactyles sont des géants, métallurgistes et magiciens, au service de Rhéa ; on leur atribue l'invention du fer et de l'airain, que, d'après Diodore, ils auraient portée à Samothrace; on en fait également les inventeurs de la musique, des formules magiques d'Ephèse, du rythme appelé dactyle, de la lyre. On nomme parmi eux Acmon, Damnameneus, Kelmis, Titias, Cyllenus, etc.  Les Dactyles de l'Ida crétois, connus d'Hésiode, sont considérés par les mythographes comme originaires de Phrygie. À Olympie, Héraclès, fondateur des jeux, est considéré comme un Dactyle; on racontait qu'il était venu avec ses frères, Peoneus, Epimédès, Jasias et Idas, de l'Ida crétois.

Les diverses étymologies de leur nom données par les auteurs anciens (on les nommait Dactyles, disait-on notamment, parce que leur nombre de dix était égal à celui des doigts, dactylos en grec) ne sont pas plus satisfaisantes que la prétendue généalogie de Strabon, qui, cherchant à expliquer la mystérieuse analogie des Dactyles avec les Curètes, les Corybantes, les Cabires, les Telchines, fait ces génies méallurgistes, pères et fils des Curètes. Issus de Dactylos, ou de Zeus et de la nymphe Ida, ou d'AEgesthios, c'est en Phrygie que les placent les plus anciens témoignages.

"Là, dans les forêts du mont Ida habitaient ces enchanteurs phrygiens, Celmis, Damanménéus et le puissant Acmon, qui mit le premier en oeuvre, dans les cavités de la montagne, l'art d'Héphaistos, fertile en découvertes, et qui sut travailler le fer bleuâtre en le jetant dans l'ardente fournaise" (la Phoronide). 
Des récits postérieurs les présentent comme nourriciers on gardiens de Zeus, que Rhéa leur aurait confié : parmi eux figure l'Héraclès ldéen, et leur séjour est en Crète. Ce mythe, qui fit plus tard identifier les Dactyles avec les pénates romains, n'est cependant nullement conforme aux croyances primordiales, pas plus que leur prétendu séjour dans l'île de Samothrace, où ils se familiarisèrent, dit-on, avec les cérémonies de l'art magique et des mystères religieux. Dans Arnobe, Orphée est leur élève. Dans Apollonius, c'est à Chypre et non sur l'Ida qu'ils découvrent le fer, tandis qu'un passage de Diodore les fait partir de Phrygie sous la conduite de Mygdon ou Minos, aborder la Crète, et y enseigner aux habitants l'usage du feu et l'emploi des métaux.

Quoi qu'il en soit de ces traditions multiples, les Dactyles, d'abord simples génies de la métallurgie, pas sèrent ensuite pour d'habiles artistes, pour des civilisateurs, auxquels la Grèce doit la musique cadencée et l'arithmétique; on dit même les lettres de l'alphabet : Dactyli inventores litterarum et numerorum (Isidore de Séville). 

Leurs connaissances embrassaient l'art mystérieux de la magie, et leur valurent le nom de Goètes, enchanteurs; c'était aux Dactyles qu'on attribuait la découverte des formules d'incantation usitées à  Éphèse. Les uns près sidaient aux sorts, d'autres à la cessation des maléfices. 

Quant au nombre des Dactyles, les auteurs le rapportent d'une manière très différente. Ils sont d'abord trois : Celmis, Damnaméneus, Acmon (la Phoronide). On les regarde ensuite comme étant au nombre de cinq, ou, avec le dédoublement, cinq dieux et cinq déesses, auxquels on ajoute Scythès, le Phrygien, qui découvrit le moyen de fondre le fer (Clément, Stromates); Héraclès (Strabon); Delas (Eusèbe); Titilas, le principal Dactyle, et Cyllenos, le compagnon de la grande mère des dieux (Apollonius). Ils apparaissent enfin au nombre de cinquante-deux ou cent, peut-être en nombre égal à celui des villes de la Crète

Quant aux Dactyles prétendus mentionnés par une tradition locale comme parastates d'Héraclès, ils n'appartiennent en rien aux génies phrygiens. Il suffit de jeter un coup d'oeil sur leurs noms, Peonoeus (paian), Épimédes (Épimedomai), lasios (lasthai), et Acesidas (akeomai), pour voir qu'ils ont trait à l'art de guérir et désignent de simples héros curateurs, confondus à plaisir avec les personnages des traditions phrygiennes. Nous avons parlé plus haut du rapport évidemment adventice des Dactyles avec Zeus.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.