.
-

Asclépies. - Nom que portaient dans la Grèce antique certaines fêtes célébrées en l'honneur du dieu de la médecine, Asclépios. Il y avait des asclépies à Epidaure, à Lampsaque, à Pergame, à Smyrne, à Cos, à Carpathos, à Athènes, etc. Chez les Athéniens cette solennité revenait périodiquement vers la fin de mars; elle précédait immédiatement les dionysies urbaines, où l'on fêtait Dionysos. Elle commençait par un paean solennel, ensuite, des victimes étaient sacrifiées au nom de l'Etat. Les asclépies, à Athènes, n'étaient pas, il s'en faut, une des principales fêtes de la cité; ailleurs elles avaient plus d'importance et se célébraient avec plus d'éclat. 

A Epidaure elles étaient accompagnées de jeux où l'on était fier d'avoir remporté des couronnes; un théâtre, oeuvre de Polyclète le Jeune et fort admiré de Pausanias, s'élevait dans l'enceinte même du sanctuaire et servait aux représentations qui se donnaient pendant les asclépies. A Lampsaque, les asclépies étaient la plus grande fête de la cité; elles duraient plusieurs jours et étaient signalées par des cérémonies splendides, par un repos général accordé aux esclaves, par des congés donnés aux enfants des écoles, etc. Dans l'lle de Carpathos, il y avait également des asclépies renommées. (Paul Girard).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.