.
-

Constellations > Liste des 88

Le Serpent

Serpens, Serpentis, Ser

Constellation du Serpent.

Découverte
Le Serpent est la seule constellation composée de deux parties non-contiguës : Serpens Caput (la Tête) et Serpens Cauda (la Queue). Elle encadre Ophiuchus, le Serpentaire.

Excursion
Unuk Elahia, étoile la plus brillante de la constellation, est une géante rouge de type K2 et de magnitude apparente 2,63, distante de 72 années-lumière. Sa magnitude absolue de 0,87 en fait un objet 38 fois plus lumineux que le Soleil. Une seconde étoile de magnitude apparente 12 peut être observée à 58".

Bêta Serpentis est une étoile binaire, dont la composante la plus brillante, de type spectral A2, est de magnitude 3,70. A 32" d'écart se trouve la deuxième composante. Une étoile deux fois moins lumineuse que notre Soleil, et nous apparaissant avec la magnitude 9,20. Le système est éloigné de 150 années-lumière.

Alhya est une étoile double éloignée de 150 années-lumière. La première composante est de magnitude 4,5. C'est une étoile de type spectral A5. Tout comme, d'ailleurs, le second élément, de magnitude 5,40, et qui se trouve à 22" d'écart.

Delta Serpentis est une étoile double située à 200 années-lumière. La première composante est de type spectral A9 et de magnitude 4,50. La seconde, légèrement plus chaude et écartée de 4", est de magnitude 5,37.

Eta Serpentis est une étoile de magnitude apparente 3,23 et de magnitude absolue 1,84, soit la luminosité de 16 soleils. Distance : 62 années-lumière.

[Les étoiles]
[Les étoiles doubles]
R Serpentis est une géante rouge présentant de variations de longue période, sur le Modèle de Mira Ceti (Baleine). Sa magnitude évolue entre 14 et 5,6 au cours d'un laps de temps de 357 jours. [Les étoiles variables]

Exploration
M 5 est un amas globulaire brillant et facile à observer... dès qu'on l'a trouvé. Sa magnitude photographique est évaluée à 6,28. Distant de 30 000 années-lumière, l'objet est d'un diamètre de 500 années-lumière (quantité d'étoiles qui ornent notre voûte céleste sont moins éloignées que cela). Ce groupe d'étoiles serrées, satellite de notre Voie Lactée et résidu de sa formation, est presque une petite galaxie en soi.
Cet amas, visible à l'oeil nu, a été découvert par Kirch en 1702; catalogué par Messier sous le n° 5, il a été décrit par lui comme une belle nébuleuse ronde ne contenant aucune étoile. Elle est cependant facilement résoluble et W. Herschel avec son télescope de 40 pieds y sépare aisément sur les bords plus de 200 étoiles; mais la condensation est telle dans la partie centrale qu'il lui fut impossible d'y distinguer les composantes.

En mai 1875 Dreyer le décrit à Parsonstown comme un amas de 7' à 8' de diamètre, très condensé dans une étendue de 1' au centre; c'est, d'après lui, un ensemble d'étoiles de 12e à 15e grandeur dont la plupart s'éloignent du centre en lignes courbes (Ch. André, 1900).

M 5.
L'amas globulaire M 5. Source : 2MASS Atlas Image Gallery: The Messier Catalog.

[Les amas globulaires]
La Nébuleuse de l'Aigle = M 16 consiste en un petit amas d'une cinquantaine d'étoiles jeune (moins de 2 millions d'années), très chaudes, illuminant une vaste zone nébulaire, sur laquelle se détachent des nuages opaques de poussières. Distance évaluée à 7000 années-lumière. Il s'agit d'une importante région de formation stellaire. Une photographie du télescope spatial Hubble (V. plus bas) a montré toute la beauté de cette pouponnière d'étoiles.
-
M 16 : nébuleuse de l'Aigle.
La nébuleuse de l'Aigle (M 16). Source : NOAO/AOP

On a d'abord appelé cette région nébulaire au centre de M 16, le Château de l'Aigle, puis Les Piliers de la Création, pour rappeler qu'il s'agit d'une région de formation stellaire, à moins qu'il ne s'agisse que d'une simple astuce de communication. Quoi qu'il en soit, cette image du HST, prise en 1995, les "piliers", de plusieurs années-lumière de long, sont des nuages moléculaires riches en poussières opaques. Il s'en extrait de petites excroissances baptisées EGGS (evaporating gaseous globules), interprétées comme noyaux de formation stellaire, dont les contours sont sculptés par l'abrasion d'intense rayonnement émis par les jeunes étoiles chaudes du voisinage.
-

M 16 : les Piliers de la Création.
Les serres de l'Aigle (détail de M 16).
Credit: J. Hester, P. Scowen (ASU), HST, NASA

NGC 6604 est un amas ouvert associé à une nébulosité. L'objet comprend une trentaine d'étoiles très concentrées. Sa distance est estimée à 6000 années-lumière. Magnitude globale : 6,50.
-

NGC 6604.
NGC 6604.

NGC 6605 est un modeste amas ouvert de magnitude 6,0.

IC 4756 est un amas ouvert de magnitude 4,60 éloigné de 1200 années-lumière. On pourra y dénombrer une centaine d'étoiles dispersées.

[Les amas ouverts]
[Les nuages interstellaires]
Le Sextet de Seyfert ( = HCG 79), au Nord-Est de la partie orientale de la constellation, correspond à un groupe très compact de galaxies, distant d'environ 190 millions d'années-lumière appelé à fusionner pour former une galaxie elliptique géante et dont les 5 membres (les galaxies NGC 6027, NGC 6027a, NGC 6027b et  NGC 6027c, auxquelles s'ajoute NGC 6027e qui est une queue de marée issue de NGC027) contiennent dans un volume de 100 000 années-lumière de diamètre seulement, et auquel s'ajoute, dans la même ligne de visée, mais sans lien physique avec les autres objets, une septième galaxie (NGC 6027d), spirale beaucoup plus lointaine.
-

Le Sextet de Seyfert. (Coordonnées : 15n 59mn 11,6s;  +20° 45' 24.7").
En haut, de gauche à droite : NGC 6027e (queue de marée), NGC 6027, NGC 6027b;
Au-dessous : la NGC 6027d; au-dessous, à droite : NGC 6027a, avec sa ceinture de poussières.
En bas (galaxie bleue) : NGC 6027c.
[Les nuages interstellaires]

Repérages
Le tableau ci-dessous donne les coordonnées (époque J2000,0) des objets du ciel profond mentionnés dans cette page : [Les systèmes de coordonnées]
Nom Ascension droite Déclinaison
M 5 15h18m12s 02°05'12"
M 16 18h18m46s -12°10'40"
NGC 6604 18h18m03s -11°43'43"
NGC 6605 18h16m59s -12°59'47"
NGC 4756 18h38m55s 05°26'48"
.


[Constellations][Système solaire][Les mots de la matière]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.