.
-

Armorial, registre ou catalogue des armoiries d'un royaume, d'une province, d'une famille, dessinées, pointes ou seulement décrites. Il existe, par exemple, un armorial des barons et chevaliers français qui se trouvèrent à la première croisade; mais l'écriture en est du XIVe siècle. Dumoulin a placé à la fin de son Histoire de Normandie une liste armoriale des nobles qui accompagnèrent Guillaume le Bâtard en Angleterre en 1066 : les armoiries ont été évidemment ajoutées depuis le XIe siècle.

On a en manuscrit deux armoriaux des chevaliers qui assistèrent aux tournois de Chevancy et d'Huy en 1285 et 1289, et un armorial des chevaliers qui assistèrent, en 1312, au couronnement de l'empereur Henri VII à Rome. Au XIVe siècle, on dressa, dans chaque province, des tables armoriales; mais la plupart de ces recueils ont péri. En 1487, Charles VIII créa un maréchal d'armes, ce qui n'empêcha pas les usurpations de titres et d'armoiries. Louis XIII institua la charge de juge général des armes et blasons, qui a été héréditaire jusqu'en 1790 dans la famille d'Hozier.

Il existe également un Armorial général de France, dressé par plusieurs membres de cette famille, 1738-68, 10 part. in-fol.; chaque volume est divisé en deux parties, l'une contenant les armoiries fournies par les familles, et l'autre celles qui ont été fabriquées. (A19).



En bibliothèque - H. Simon a publié en 1812, un Armorial général de l'Empire français, 2 vol., ouvrage inachevé. Ou a enfin de M. Jouffroy d'Eschavannes un Armorial universel, 1844-50.
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.