.
-

Les tours penchées

La plus célèbre des Tours penchées est le Campanile de Pise, commencé en 1174 par Guillaume d'Insprück et Buonanno de Pise, et terminé vers le milieu du XIVe siècle par Thomas de Pise. Il est cylindrique, haut de 56 mètres, et orné extérieurement d'une profusion de bas-reliefs et de statues; sur lui s'enroulent 207 colonnes frisant sept étages, et dont les ordres ont été alternés avec goût; son diamètre est de 17 mètres. 

Son inclinaison est telle que, si l'on descend un fil à plomb du sommet, il s'écarte de 4 m de la base. Cette inclinaison effrayante, qui ne paraît cependant avoir altéré en rien la solidité du monument, provient, suivant toute probabilité, d'un tassement inégal dans les fondations. 
-

Tour penchée de Pise.
La Tour penchée de Pise. Source : The World Factbook.

La tour de Pise, construite tout en marbre, sert de clocher à la cathédrale, et contient 7 cloches; on monte à sa plate-forme à l'aide d'un escalier de 330 degrés. C'est là que, selon une légende répandue, mais sans fondement, Galilée aurait fait ses célèbres expériences sur la chute des corps

Bologne possède deux tours penchées : la tour Asinelli, bâtie vers 1100 par la famille Asinelli, est haute de 102 m, et a une déviation de 1,55 m; la tour Garisenda, bâtie en 1110 par Filippo et Odo Garisenda, n'a guère plus de 40 m de hauteur, et incline de près de 3 mètres. A Venise, il existe également plusieurs clochers penchés (celui des Frari et celui de Giorgio dei Greci, notamment). (B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.