.
-

Rue des Petits-Champs, à Paris. -  Cette rue, qui sépare le Ierarrondissement et le IIe arrondissement, a été ouverte en août 1634, sur des marais et des jardins potagers, en vertu d'un arrêt du conseil, du 23 novembre 1633, registré au parlement le 5 juillet suivant.  Elle s'appelait autrefois Rue Neuve-des-Petits-Champs (pour la distinguer d'une autre rue des Petits-Champs, devenue ensuite la rue de la Croix des Petits-Champs) et comprenait aussi l'actuelle rue Danielle Casanova. Très fréquentée, elle n'a plus de champêtre que son nom, et c'est la principale artère de tout ce quartier de commerce et d'affaires. 
-
Rue des Petits Champs, à Paris.
La rue des Petits-Champs (au fond la statue de Louis XIV, place des Victoires).

Au XVIIe siècle, cette rue avait l'insigne honneur de posséder les demeures de trois grands hommes d'État : 

L'hôtel de Lionne, situé au coin de la rue Sainte-Anne : il fut bâti par Hugues de Lionne, acheté en 1703 par le chancelier Pontchartrain, et assigné par Louis XV pour demeure au contrôleur général des finances; son emplacement est occupé par des maisons particulières et une partie du passage de Choiseul.

2º  l'hôtel Colbert, au coin de la rue Vivienne; il fut bâti par Bautru, acheté en 1665 par Colbert, qui y mourut en 1683, habité par Seignelay, acheté en 1713 par le duc d'Orléans, qui y mit ses écuries; son emplacement est occupé par des maisons particulières et la galerie Colbert. -

Hôtel Tubeuf, à Paris.
L'Hotel Tubeuf (Hôtel Mazarin).
3º L'hôtel du président Tubeuf, qui a aussi été connu sous le nom d'hôtel Mazarin, à l'autre coin de la rue Vivienne
"Contrôleur général des finances, Charles Duret de Chevry fait construire en 1634 par Jean Thiriot un hôtel acheté en 1641 par Jacques Tubeuf, président à la Cour des Comptes. Mazarin le loue en 1643, puis l'acquiert en 1649, et fait construire dans son prolongement, par François Mansart, de nouveaux bâtiments dont les galeries Mansart et Mazarine, décorées par Romanelli et Grimaldi. Passé en 1661 à sa nièce, Hortense Mancini, duchesse de La Meilleraye, l'hôtel est vendu à la Compagnie des Indes, qui l'occupe de 1719 à 1769. Le Trésor public la remplace jusqu'en 1826 ; la galerie Mazarine, affectée à la Bourse, perd sa fonction financière à l'achèvement du palais Bronqniart en 1825. L'hôtel Tubeuf héberge aujourd'hui les Cabinets des Cartes et Plans et des Estampes." (plaque de la Ville de Paris).
(Th. Lavallée).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.