.
-

Fontaine Molière, à Paris (Ier'arrondissement). - On voit cette fontaine au carrefour de l'ancienne rue Traversière (devenue rue Fontaine-Molière, et aujourd'hui rue Molière) et de la rue de Richelieu, où elle fait tête de l'îlot de maisons. C'est un grand soubassement, formant piédestal à la statue de Molière, représenté en costume du temps, assis, et dans l'attitude de la méditation et du travail. Derrière lui se trouve une grande niche encadrée dans une sorte de portique de quatre colonnes corinthiennes cannelées, accouplées par deux de chaque côté, et soutenant un fronton circulaire. Au milieu, la base de ce fronton est interrompue et remplacée par une grosse guirlande de feuillage, sur laquelle est assis un Génie en ronde bosse qui semble veiller sur le porte. Un peu au-dessus de la niche on lit, en lettres de bronze saillantes, le millésime M DCCC XLIV, date de la consécration du monument.
--
Fontaine Molière, à Paris.
La Fontaine Molière.

Un riche bassin pentagone, appliqué au piédestal, dont il suit la forme, reçoit l'eau versée par trois mufles de lion. Aux côtés du piédestal sont deux statues, l'une de la Comédie grave, l'autre de la Comédie enjouée; elles élèvent la tête vers Molière, et tiennent d'une, main la liste de ses comédies. Visconti a composé ce monument, remarquable par une noble élégance. La partie supérieure est en pierre; la statue de Molière, par Seurre, en bronze, et les deux Muses comiques, oeuvre de Pradier, en marbre blanc. Les proportions de ces statues sont demi-colossales, et le monument entier mesure 16 m de hauteur sur 6,50 m de largeur. Sur le piédestal en marbre blanc veiné, à la paroi médiane, on lit l'inscription suivante :

 A Molière, né le 15 janvier MDCXX, mort le 17 février MDCLXXIII. - Souscription nationale.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.