.
-

Derbent

Derbent ou Derbend, l'Albana des anciens, le Demir-Kapou des Turcs. - Ville de Russie d'Asie, dans la république du Daghestan, dont elle fut jadis le chef-lieu. Aspect oriental, bazars, belle mosquée. Soie, safran, bon vin. 

Elle se situe au pied du Caucase, à l'extrémité orientale de la chaîne du Thabasséran et près de la côte Ouest de la mer Caspienne, à 300 kilomètres au Nord-Est de Tbilissi (Géorgie); 104 500 habitants. Cette ville n'a qu'un mauvais port, qui depuis longtemps est ensablé, et sur ce point la mer Caspienne n'offre pas même une anse pour mettre les navires à l'abri 

Suivant les traditions, Alexandre serait le fondateur de Derbent. Khosroès le Grand la fortifia; les Arabes s'en emparèrent au VIIe siècle. Haroun al-Raschid y séjourna plusieurs fois. Les Russes l'ont prise aux Persans en 1722, rendue en 1735, et reprise en 1795; ils la possèdent depuis.

Derbent a été bâtie dans un passage étroit entre la montagne et la mer, autrefois défendu par un château fort sur une hauteur. Non loin de là, on voit les débris d'une grande muraille qui, dit-on à tort, serait allée de la mer Noire à la mer Caspienne. La partie la plus étroite du défilé était fermée par des portes de fer. On ne voit plus de vestiges du mur qu'à l'ouest. Mais à Derbent même deux murailles descendent de la citadelle jusque sur le bord de la mer; elles sont de distance en distance munies de tours.

C'est à Derbent que les anciens plaçaient les portes Albaniennes (Albaniae Pylae); le défilé s'appelle en turc Demir Capi (Porte de fer); le nom de Derbent signifie Porte fermée. 

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2012. - Reproduction interdite.