.
-

Fars ou Farsistan, la Perside des anciens, riche province d'Iran à l'Est du golfe Persique; 570 k sur 450; chef-lieu Chiraz (la province actuelle, 122400 km², a 4 millions d'habitants). La chaîne des monts Bakhtéry parcourt le Farsistan du Nord-Ouest au Sud-Est, et donne naissance à plusieurs petites rivières dont la principale est le Bendemir. On y trouve plusieurs lacs et des eaux thermales. Culture médiocre, riz passable, raisins exquis, vins fins, dattes, coton, soie, chanvre; beaux chevaux, chameaux, bétail, gibier, poisson. 

Cette province donna son nom à tout l'empire de Perse. C'est là que régnaient les ancêtres de Cyrus lorsqu'ils étaient encore tributaires des Mèdes. Le Fars passa ensuite sous la domination d'Alexandre le Grand, des Séleucides, rois de Syrie, et des Arsacides, rois des Parthes. C'est du Fars que sortit en 223 Ardechyr-Babekhan (Artaxerxès), fondateur de la dynastie des Sassanides. Les Arabes le conquirent en 647 et y fondèrent Chiraz en 695. Après plusieurs révolutions cette province fut soumise par les Turkmènes; elle devint en 934 le berceau et le centre de la dynastie des Bouïdes. En 1263 elle fut incorporée à l'empire des Mongols gengiskhanides; en 1393 Tamerlan s'en empara, et ses descendants le possédèrent jusqu'en 1469. Les Turkmènes du Mouton-Blanc en devinrent alors maîtres, et après eux les Séfévides, en 1499 (L'Iran turco-mongol). Les Afghans dominèrent un instant (1728); mais en 1730 le Farsistan fut conquis par Thamas Kouli-Khan. Après la mort de cet usurpateur, 1747, il fut en proie à l'anarchie pendant 14 ans. Kérim-khan y fonda en 1761 la dynastie des Zendides, à laquelle Aga-Mohammed substitua en 1794 celle des Qadjars.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.