.
-

Dijonnais. - Ancien pays de la France, dont Dijon était la capitale. Le pagus Divionensis, mentionné par Grégoire de Tours, faisait partie du territoire de la cité de Langres; il fut donc compris dans le diocèse de Langres jusqu'en 1731, époque à laquelle fut créé l'évêché de Dijon. Au XVIIIe siècle, le Dijonnais, l'un des cinq pays de la Bourgogne, beaucoup plus étendu que l'ancien pagus, était compris entre la Franche-Comté à l'Est et au Nord, le Châtillonnais ou pays de la Montagne et l'Auxois à l'Ouest, l'Autunois au Sud-Ouest, le Chalonais au Sud. Il formait le premier grand bailliage de Bourgogne, sous lequel étaient compris les sièges de Beaune, Nuits, Auxonne et Saint-Jean-de-Losne, avec les marquisats de Chaussin et de La Perrière. Ainsi, le Dijonnais comprenait cinq petits pays ou bailliages : le Beaunois, le Nuiton, l'Auxonnais et le bailliage de Saint-Jean-de-Losne. La Dijonnais proprement dit comprenait deux villes (Dijon et Talant), sept bourgs (Is-sur-Tille, Mirabeau, Saulx-le-Duc, Selongey, Fontaine-Française, Gemeaux, Fays-Billot), quatre-vingt-dix paroisses, trente-huit annexes, cent vingt villages et hameaux. II était arrosé par l'Ouche, le Suzon, la Tille, la Bèze et la Vingeanne.  (M. P.).
.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.