.
-

État des États-Unis
Louisiane
La Louisiane est un Etat du Sud des Etats-Unis; 126,480 km²; 4,5 millions habitants. Il confine au Nord-Est au Mississippi, au Sud au golfe du Mexique, à l'Ouest au Texas, dont le séparent le cours de la Sabine, puis (au Nord du 32e parallèle) le 94e méridien de Greenwich, au Nord, il est séparé de l'Arkansas par le 33e parallèle; au Nord-Est de l'Etat du Mississippi par le fleuve de ce nom, jusqu'en face du confluent de la rivière Rouge, au 31e parallèle, qui forme ensuite la limite sur la rive gauche du Mississippi jusqu'à la rivière des Perles, qui sépare les Etats de Louisiane et de Mississippi jusqu'à la mer. 

La plus grande ville est La Nouvelle Orléans (343 000 habitants; 1,2 million pour l'agglomération); puis viennent Baton-Rouge (230 000 habitants), la capitale de l'Etat, en amont sur le fleuve; Shreveport, sur la rivière Rouge; Carollton et Kenner, près de la capitale; Monroe, sur le Washita, etc. Les descendants des anciens colons français forment une fraction considérable de la population, notamment à la Nouvelle-Orléans. Il y a aussi une assez forte proportion de descendants d'immigrants français venus plus tardivement.

Le relief et l'aspect du sol ne sont pas très variés. La vallée du Mississippi, sur une largeur de 150 km entre le fleuve et le Washita, de 100 km vers la rivière Rouge, de 200 km au Sud de celle-ci, est formée d'alluvions qui ont comblé l'ancien golfe; elles continuent de s'étendre, agrandissant le delta aux dépens du golfe. A l'Ouest le sol est formé des roches tertiaires de la Prairie, au milieu desquelles la rivière Rouge a creusé un sillon alluvial de 2 à 20 kilomètres de large; la région maritime est alluviale depuis une ligne tracée d'Alexandria, sur la rivière Rouge, jusqu'à Nibletts Bluff, sur la Sabine. A l'Est du fleuve, la limite méridionale des sédiments tertiaires est à quelques kilomètres au Sud du 31° latitude Nord. 

Le seul relief est celui que dessine la falaise tertiaire le long des vallées alluviales qu'elle domine abruptement de 20 à 50 m. La pente de la plaine n'est que de 30 m depuis la frontière de l'Arkansas; les cours d'eau s'y traînent lentement, dessinant des méandres; de vastes lacs y dorment, surtout dans le delta, où la limite est indécise entre la mer et la terre; baies et lagunes sans profondeur, boues sans consistance où ne croit aucun arbre; 16,000 km² sont submergés par les marées équinoxiales sans parler des 24,000 que recouvrent les inondations du Mississippi et de la rivière Rouge, mais qu'en temps ordinaire les levées protègent assez pour abriter de magnifiques cultures.
-

Louisiane : bayou.
Sous-bois le long du bayou Cocodrie. Photo :  USFWS.

Le réseau fluvial est inextricable; les principales artères sont : le Mississippi; son affluent, la rivière Rouge, qui vient du Nord-Ouest et recueille le Washita, parallèle au fleuve; la rivière des Perles, qui aboutit au lac Borgne, baie ou lagune dans laquelle débouche le lac Pontchartrain (1800 km²) qui borne au Nord le delta; à l'Ouest de celui-ci est le lac Maurepas; à l'Ouest du Mississippi les bayous Lafourche et Atchafalaya portent à la mer une partie des eaux fluviales; le dernier représente l'ancien cours inférieur de la rivière Rouge et forme les lacs Fausse, Grand et Palourde avant de déboucher dans la baie Atchafalaya; celle-ci se prolonge à l'Ouest dans les terres par les baies ou lagunes Blanche et Vermillon. A l'extrémité occidentale coulent le Calcasieu et la Sabine.

Le développement des côtes est de 2080 km (sans compter 1600 km pour les îles); elles sont très sinueuses; les principales baies sont les lagunes du delta Borgne, Pontchartrain, Chetimaches; puis celles du Calcasieu et de la Sabine. Il n'y a pas de bon port. La navigation fluviale est très active, mais gênée par les sinuosités du Mississippi, dont 1336 km appartiennent à l'Etat de Louisiane.
-

Louisiane : marais côtiers.
Marais côtiers, en Louisiane. Photo :  USFWS.

Le climat est presque tropical à cause du voisinage de la chaudière du golfe du Mexique. La température moyenne est de +21°C à la Nouvelle-Orléans, de +18,3 °C à Natchez; l'écart entre les températures mensuelles de janvier (+12,6°C) et de juillet (+29°C) n'est que de 16°C dans le delta. Dans le Nord-Ouest, qui se rattache à la Prairie, les vents du Nord refroidissent beaucoup l'air en hiver; la neige et la glace n'y sont pas rares. La chute d'eau annuelle est de 1563 mm à la Nouvelle-Orléans, 1502 à Baton-Rouge, 1405 à Vidalia, en face de Natchez; 1220 à Delta, en face de Vicksburg; 1087 à Shreveport, sur la rivière Rouge; elle détroit donc du Sud-Est au Nord-Ouest.

On distingue trois zones végétales : celle de la canne à sucre au Sud du 31°; celle du riz au Sud du 32°; celle du coton au Sud du 33° de latitude Nord. 

Les productions agricoles principales restent le coton et la canne à sucre. Les autres produits sont le maïs, le riz, les patates, le blé, un peu de tabac et de vin, des oranges, des citrons, des bois de cyprès, de chêne et de pin. Des animaux domestiques, les plus nombreux sont les porcs et les boeufs. 
-

Louisiane : plate-formes pétrolières.
Plates-formes pétrolières dans le golfe du Mexique, au large de la Louisiane.

Les richesses minières sont le sel et le lignite, abondants dans les sédiments éocènes. A l'exception des industries pétrolières reposant sur les ches gisements du golfe du Mexique, l'industrie est relativement peu développée. Le commerce est très actif, concentré à la Nouvelle-Orléans, sont la position à l'embouchure du Mississippi est extrêmement favorable.

Histoire de la Louisiane. - La Louisiane fut découverte par Hernando le Soto, colonisée par Cavelier de La Salle, en 1682, qui lui donna son nom en l'honneur de Louis XIV; les premiers établissements importants furent ceux d'Iberville (1698) et de Crozat (1712); la Nouvelle-Orléans fut fondée en 1717, et la Compagnie des Indes au du Mississippi, pivot des combinaisons de Law, donna une vive impulsion à la colonisation. 

En 1722, le gouvernement fut transféré de mobile à la Nouvelle-Orléans; en 1732, la couronne reprit possession du pays. En 1763, la France céda à l'Angleterre 
les territoires à l'Est du Mississippi et à l'Espagne ceux de l'Ouest. Le régime espagnol fut peu favorable. En 1800, le traité de San Ildefonso rendait la Louisiane à la France. Bonaparte rêva de créer un grand empire colonial, mais l'échec de l'expédition de Saint-Domingue changea ses idées, et il liquida en vendant la Louisiane aux Etats-Unis pour 60 millions de F (1803). Le territoire ainsi cédé est celui du Mississippi au Pacifique, comprenant les Etats et Territoires actuels de Louisiane, Arkansas, Oklahoma, Kansas, Missouri, Iowa, Minnesota, Nebraska, Oregon, Colorado, Dakota, Idaho, Utah, Montana, Washington, Wyoming. 

Le drapeau américain fut hissé à la Nouvelle-Orléans le 20 décembre 1803. Le 26 mars 1804, le Congrès vota un acte divisant ces espaces en deux gouvernements, celui d'Orléans correspondant à l'Etat actuel de Louisiane, et celui de Louisiane comprenant le reste. Le 10 février 1841 fut autorisée la constitution d'un Etat, et le 8 avril 1812, celui-ci, formé du gouvernement d'Orléans, fut admis dans l'Union sous son nom actuel de Louisiane; on y ajouta la partie située à l'Est du Mississippi, que l'Espagne avait réclamée, mais que les Américains avaient occupée en 1811.

Lors de la guerre anglo-américaine, la Louisiane se défendit vigoureusement contre l'invasion anglaise en 1814, et, le 8 janvier 1815, l'armée britannique fut complètement battue à la Nouvelle-Orléans. Lors de la crise de 1860-1861, les électeurs de la Louisiane se prononcèrent à une faible majorité pour la sécession que votèrent leurs délégués (26 janvier 1861); les confédérés se fortifièrent, mais ne purent empêcher l'amiral Farragut et Butler de s'emparer de la Nouvelle-Orléans (avril 1812); en 1864, les fédéraux achevèrent la conquête de l'Etat. Un gouvernement provisoire avait été formé  mais, en 1865, lés démocrates ayant recouvré la majorité, ils furent exclus par le congrès fédéral qui institua un gouvernement militaire; le gènéral Sheridan gouverna la Louisiane et le Texas; sur les listes électorales on inscrivit deux fois plus de Noirs que de Blancs; alors, en 1868, on se décida à rendre à la Louisiane ses droits d'Etat de l'Union américaine. 

Les républicains appuyés sur les gens de couleur et des aventuriers de sac et de corde venus du Nord, formant le parti des Carpet-baggers, se maintinrent au pouvoir dix années, falsifiant les scrutins. Le chef de ces bandes fut le fameux Kellogg, proclamé gouverneur en 1872; les deux partis revendiquèrent la majorité, et il se réunit deux législatures avec deux gouverneurs; mais Kellogg fut reconnu par ses amis de Washington et comprima l'opposition par la force; en 1874, une insurrection démocratique fut réprimée par les forces fédérales; en 1876-1877 les élections démocratiques furent encore annulées au profit des républicains, mais, dès que le président Hayes retira les troupes fédérales (avril 1877), les démocrates reprirent le pouvoir.

La fortune de la Louisiane avait été presque ruinée par l'émancipation des esclaves (331,726 en 1860); la valeur de la propriété tomba de 435 millions de dollars en 1860 à 160 millions en 1880. Les planteurs, dont beaucoup durent émigrer, essayèrent vainement de remplacer le travail forcé des Noirs par leur travail salarié ou par le métayage.

La constitution de la Louisiane date de décembre 1879. Le peuple élit pour quatre ans le gouverneur et les fonctionnaires supérieurs. Le pouvoir législatif est partagé entre un Sénat de 36 membres et une Chambre de 101 députés élus pour quatre ans. Le gouverneur choisit, d'accord avec le Sénat, les 5 juges de la cour suprême nommés pour douze ans; les autres juges sont élus par le peuple. (A.-M. B.).
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Etats-Unis]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.