.
-

Poètes cycliques, du mot grec cyclos = cercle. - On a donné ce nom à des poètes grecs dont les ouvrages embrassent pour ainsi dire dans un cercle l'histoire de tous les faits qui se rapportent à Troie (Poésie cyclique). Ils parurent, dit-on, environ un siècle après Homère et entreprirent de compléter son épopée en célébrant les événements qui précédèrent ou suivirent ceux que chante l'Iliade

Parmi eux il faut distinguer les poètes dont les oeuvres ont été réunies par les grammairiens d'Alexandrie sous le nom de Cycle épique, comme étant les plus classiques : ce sont, après Homère et Hésiode, Pisandre de Camiros et Panyasis de Samos (tous deux auteurs d'une Héracléide), et Antimaque, auteur d'une Thébaïde

Les autres poètes cycliques les plus célèbres sont : Stasinus de Chypre, Hégésias de Salamine, Leschès de Lesbos, Stésichore d'Himère et Choerilus de Samos. Les fragments qui nous sont parvenus de ces poètes ont été imprimés à la suite Homère dans l'édition de Wolf, Leipzig, 1817, et dans celle la Bibliothèque grecque de Didot.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.