.
-

Kossuth (Louis), né en 1802, chef de la révolution qui éclata en Hongrie en 1848. Après s'être fait recevoir avocat, il fonda successivement le journal la Diète pour lequel il fut condamné à la prison, et le Journal de Pest. Puis il s'occupa d'industrie, de commerce et d'affaires de crédit, et fut envoyé en 1847 à la Diète, où il réclama l'affranchissement des paysans, la suppression des corvées civiles et la liberté de la presse, conduite qui lui valut une grande popularité parmi ses concitoyens. 

A la suite de l'insurrection de Vienne du 13 mars 1848 et de la victoire des insurgés, une administration séparée dont il fit partie comme ministre des finances, fut accordée à la Hongrie; mais le soulèvement du ban Jellachich, provoqué par l'Autriche et dirigé contre la Hongrie, amena des complications et rendit la guerre inévitable : Kossuth, devenu dictateur sous le titre de président du comité de défense nationale, proclama la république en même temps que l'indépendance de la Hongrie, et la déchéance de la maison de Habsbourg, et fut nommé chef provisoire de l'État. 

Les campagnes victorieuses de Bem et de Goergei lui inspirèrent une imprudente confiance que devaient tromper la désobéissance et la trahison de ce dernier général. Après la défaite de Temesvar et la capitulation de Vilagos (1849), le dictateur abdiqua et gagna la Turquie où il fut interné; relâché seulement en 1851, il se rendit en Angleterre, puis aux Etats-Unis, où il ne séjourna que peu de temps. Il a vécu depuis cette époque, d'abord à Londres, ensuite en Italie, et il a refusé, en 1877, de rentrer dans son pays, malgré les sollicitations d'une députation envoyée par ses compatriotes.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.