.
-

Hipparchia

Hipparchia. - Femme philosophe qui vécut en Grèce à l'époque d'Alexandre. Elle appartenait à une riche famille de Maronée, en Thrace, et était la soeur du philosophe cynique Métroclès. Elle s'éprit de Cratès, philosophe cynique, disciple de Diogène, qui vivait misérablement, à la façon de son maître, et voulut l'épouser, malgré les résistances de sa famille. 

Cratès lui-même, selon le récit de Diogène Laërce (VI, 96), essaya de la détourner de ce dessein. Laid et difforme, il lui représenta qu'il ne possédait rien, qu'il vivait au jour le jour, et qu'il lui faudrait, si elle devenait sa femme, partager la même existence et les mêmes goûts. Hipparchia déclara qu'elle se tuerait si on contrariait son inclination; elle épousa le philosophe qu'elle préférait à la richesse, à la noblesse, à la beauté.

Elle mena avec lui l'existence cynique, vivant en plein air, mêlée à la foule, pauvrement vêtue, partageant toutes les extravagances de ces philosophes qui, dit un historien, faisaient tout en public, les choses de Cérès comme celles de Vénus. On citait d'elle un certain nombre de bons mots. (V. Br.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.