.
-

Curie

Curie, Pierre, physicien né en 1859 à Paris, mort en 1906. On lui doit des travaux sur le magnétisme et la cristallographie. Cela lui a permis découvrir la piézo-électricité en collaboration avec son frère Jacques. Il a par ailleurs initié à partir de ces recherches une réflexion, que la physique fera sienne tout au long du XXe siècle, sur les symétries dans les théories physiques. Il a bien sûr aussi été le découvreur de quelques unes des bases de la radioactivité avec son épouse Marie Curie.
Curie, Marie (née Marya Sklodowska), physicienne née en 1867 à Varsovie, installée à Paris dès 1891, morte à Paris en 1934. On lui doit, avec son mari Pierre Curie quelques-uns des tous premiers travaux sur la radioactivité, découverte quelque temps plus tôt par Becquerel. Elle a découvert deux éléments : le radium et le polonium. 
N. B. - Les Curie ont eu une fille, Irène, qui avec son mari Frédéric Joliot, seront aussi des physiciens de premier plan.


Françoise Balibar, Marie Curie, Gallimard 2006.
-

Marie Sklodowska naît en 1867 à Varsovie. En 1891, elle quitte la Pologne et s'installe à Paris. Ses travaux portent sur les phénomènes de radioactivité (elle est la première à utiliser ce terme). En 1898 elle découvre, avec son mari Pierre Curie, deux nouveaux éléments : le polonium et le radium. En 1903, elle reçoit le prix Nobel de physique (avec son mari et Henri Becquerel) et, en 1911, le prix Nobel de chimie. Avec la création de l'Institut du radium (1914), puis de l'Institut Curie (1921), la science fondamentale se met au service de la médecine. Marie Curie meurt en 1934. Ses cendres ont été transférées au Panthéon en 1995. L'année 2006 marque le centenaire de la mort de Pierre Curie et le premier cours de Marie Curie à la Sorbonne.  (couv.).

André Damany, Pierre Curie, Frédéric Joliot-Curie, origine de leur famille, La Compagnie littéraire, 2006.

-

L'année 2006 a marqué le centième anniversaire de la mort accidentelle de Pierre Curie. Ce triste et pénible événement provoquait la même année le premier cours en Sorbonne de Marie Curie. En 1956, il y a cinquante ans, une grave maladie enlevait Irène Joliot-Curie - fille de Pierre et Marie - à sa famille, à ses amis et à ses collaborateurs alors quelle dirigeait la construction d'un nouveau laboratoire à Orsay. Frédéric, son époux, poursuivra cette réalisation encore deux ans avant de disparaître à son tour. Ces savants, scientifiques mondialement connus auxquels il faut ajouter Paul Langevin, ont également été attentifs à leurs concitoyens. Il suffit de voir la position du Docteur Eugène Curie face à la Commune de Paris, l'engagement de Marie ou de sa fille Irène lors de la Première Guerre mondiale, ou encore pour le Front Populaire, sans oublier Frédéric Joliot, résistant actif pendant la libération de Paris aux côtés des FFI de Rol-Tanguy. Ce livre permettra à tous ceux qui le souhaitent de mieux connaître ces personnalités attachantes, j'espère qu'il suscitera aussi l'envie d'apprendre, de comprendre, d'aller vers la Recherche, de faire naître des vocations pour les métiers scientifiques. (couv.).

Pour les plus jeunes.
Brigitte Labbé, Michel Puech, (illustrations : Jean-Pierre Joblin), Marie Curie, Editions Milan, 2010.
2745948873
Elle découvre une nouvelle matière : le radium. De cette matière sort une énergie immense, que Marie Curie baptise la radioactivité. Malgré tous les obstacles qui se dressent sur sa route, Marie Curie ne renonce jamais, elle est le premier grand savant femme. Marya Sklodowska est née le 7 novembre 1867 en Pologne. Pour continuer ses études de sciences, Marya vient étudier à Paris. En 1895, elle se marie avec Pierre Curie, un brillant physicien. Elle devient la première femme au monde à obtenir un doctorat de physique. Elle entraîne Pierre dans ses recherches sur la radioactivité de l’uranium, un phénomène de rayonnement qui vient d’être découvert par Henri Becquerel. Pierre et Marie découvrent une nouvelle matière puissamment radioactive et jusqu’alors inconnue des savants du monde entier : le radium. En 1903, Marie, Pierre et Becquerel obtiennent ensemble le prix Nobel de physique. Pierre et Marie travailleront seulement onze ans ensemble : en 1906, Pierre meurt accidentellement, renversé par une voiture à cheval. Malgré tous les obstacles qu’elle rencontre, parce qu’elle est une femme, parce qu’elle est une étrangère, Marie continue son travail sur le radium. En 1911, elle obtient, seule, un second prix Nobel, de chimie. Epuisée, le corps détruit par les rayons radioactifs auxquels elle s’est exposée toute sa vie sans aucune protection, elle meurt en 1934, à 67 ans. (couv.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.