.
-

Chéron (Elisabeth Sophie). - Fille d'un peintre en émail, née à Paris en 1648, morte en 1711, se distingua dans la peinture, la musique et la poésie, et fut reçue en 1572 à l'Académie de peinture et de sculpture. Ses talents la firent rechercher par Le Hay, ingénieur du roi, qui l'épousa. Elevée dans la religion protestante, elle abjura. On estime surtout son portrait de Mme Deshoulières et sa Descente de Croix, d'après Zumbo. Ses écrits sont : Livre des principes à dessiner, 1706; Psaumes et Cantiques mis en vers, 1694; le Cantique d'Habacuc et le Psaume CIII, trad. en vers, et les Cerises renversées, petit poème publié après sa mort, 1717 et mis en vers latins, par Raux, 1797.
Chéron (L. Claude), né à Paris en 1758, mort en 1807, membre de l'Assemblée législative, puis préfet de la Vienne (1805), cultiva la littérature avec quelque succès. On a de lui : Caton d'Utique, tragédie imitée d'Addison, le Tartufe de Moeurs, comédie imitée de Sheridan (School for Scandal), des Poésies fugitives, et une traduction de Tom Jones, 1804.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.