.
-

Attale II, surnommé Philadelphe, fils d'Attale I, servit d'abord fidèlement son frère aîné Eumène II, qui avait pris la royauté de Pergame à la mort d'Attale I. Il fut envoyé par lui à Rome comme ambassadeur, et s'y fit grandement estimer par ses qualités aimables en même temps que sérieuses.

Les Romains, qui préparaient l'annexion des petits royaumes de l'Asie en y fomentant des dissensions intestines, avaient engagé Attale à revendiquer auprès d'Eumène une part de la royauté héréditaire. Il s'y refusa. En 159 av. J.-C., Eumène mourut et Attale prit sa place, d'abord comme tuteur du jeune Attale, fils de son frère, ensuite comme roi pour son propre compte. 

Attaqué par Prusias Il de Bithynie (156), il ne dut son salut qu'à l'intervention des Romains. Il leur témoigna sa reconnaissance en leur envoyant des auxiliaires pour la guerre contre la ligue Achéenne (Achaïe); les contingents de Pergame prirent part sous Mummius au siège de Corinthe.

Attale II mourut en 138, à l'âge de quatre-vingt-deux ans, ayant continué dans la paix les traditions civilisatrices et l'action littéraire et artistique de son père. Cette action s'était étendue jusqu'à Athènes; elle se manifesta par la construction de temples magnifiques, la fondation de bibliothèques, les récompenses et les faveurs accordées aux hommes de talent en tout genre. Ces souverains étaient eux-mêmes des savants, et Attale Ier passait pour avoir composé des ouvrages d'histoire naturelle.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.