.
-

Amalasonte

Amalasonte (Amalasuenta), c'est-à-dire la Vierge des Amales,  reine des Ostrogoths, morte en 535. Elle était la fille du roi des Ostrogoths, Théodoric le Grand, et de la soeur de Clovis, Audeflède ; elle épousa en 515 Eutharic, descendant de l'un des rois wisigoths de la dynastie des Amales, qui mourut avant son beau-père, en 525, laissant un fils, Athalaric, auquel échut la couronne à la mort de Théodoric, en 526. Il avait alors moins de dix ans et sa mère régna sous son nom.

Les écrivains du temps la représentent comme une princesse lettrée, parlant le grec et le latin et habile au gouvernement; elle avait pris pour ministre le savant Cassiodore. Rebelle à ses enseignements, son fils Athalaric provoqua, en 533, un complot dont elle triompha; il mourut lui-même l'année suivante (20 octobre 534). Amalasonte partagea alors le trône avec son cousin Théodat qu'elle venait d'épouser (8 octobre 534).

En 535, Justinien, ayant envoyé à Ravenne des ambassadeurs pour réclamer la cession de certains territoires et même rappeler une promesse antérieurement consentie, de résignation de la couronne en sa faveur, Amalasonte, accusée par son mari de condescendance coupable aux réclamations de l'empereur, fut reléguée dans un château du lac Bolséna, où elle ne tarda pas à périr, étranglée, dit-on, dans un bain, par des Goths qui se vengèrent ainsi de la répression du complot de 533. 

Justinien ne laissa pas sa mort sans vengeance; Bélisaire fit une descente en Italie et Théodat fut mis à mort à son tour en 536.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.