.
-

Vestales - Ces prêtresses de Vesta étaient chargées d'entretenir le feu sacré sur l'autel de la déesse et d'accomplir en son honneur divers rites mystérieux; Elles étaient tenues de garder la chasteté tout le temps de leur ministère, qui était de 30 ans; celle qui violait son vœu était enterrée vive. Celles qui laissaient éteindre le feu étaient punies du fouet. En revanche, les Vestales avaient de grands privilèges : elles n'étaient point assujetties à l'autorité paternelle, ni à la tutelle; elles se faisaient précéder de licteurs en public et occupaient une place d'honneur dans les spectacles; elles étaient crues sans serment en justice; leur présence sauvait la vie au criminel qu'elles rencontraient par hasard. 

On les choisissait autant que possible dans les premières familles; on les consacrait au culte dès leur plus jeune âge (dé 6 à 10 ans). Les 30 ans finis, elles pouvaient quitter le temple et même se marier. Pendant tout le temps de leur exercice, elles portaient de longues stoles blanches, dont la partie supérieure était ramenée sur la tête jusqu'aux oreilles. Les Vestales semblent avoir existé en Italie, notamment chez les Sabins, antérieurement à la fondation de Rome. Numa transporta cette institution à Rome, et y établit 4 Vestales; Tarquin l'Ancien ou Servius porta ce nombre à 6. La plus âgée se nommait la grande Vestale, et avait autorité sur les autres. Le collège des Vestales fut aboli par Théodose en 389.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.