.
-

Simonie
On définit la simonie comme la volonté déterminée, voluntas studiosa, le désir d'acheter ou de vendre des choses spirituelles, comme les sacrements, ou des choses tenant aux spirituelles, comme les bénéfices et les vases sacrés. Elle tire son nom de Simon le Magicien, qui offrit de l'argent aux apôtres Pierre et Jean, en leur demandant de lui donner la puissance de faire recevoir le Saint-Esprit par ceux à qui il imposerait les mains (Actes des Apôtres, 18-19). La plupart des anciens canonistes constatent que dès que l'Eglise eut des revenus, la simonie s'y introduisit, d'abord pour l'ordination, parce que, étant faite uniquement en vue d'un office déterminé, elle procurait alors les biens et les honneurs, qui furent attachés plus tard aux bénéfices; ensuite pour la collation des bénéfices.

Le pape saint Grégoire indique trois manières principales de commettre le crime de simonie : 

Munus a manu, remise ou promesse expresse ou tacite d'argent ou de tout autre objet faisant partie du domaine et du commerce des hommes; 

Munus ab obsequio, récompense ou attente d'un service; 

Munus a lingua, lorsqu'un bénéfice est conféré, non à cause du mérite du sujet, mais à cause de la recommandation d'un tiers. 

Tous les simoniaques, de quelque dignité ou état qu'ils soient, se trouvent excommuniés ipso facto. Leurs élections ou provisions sont nulles; et leurs bénéfices, vacants et impétrables. 

En France, en matière de simonie, les décisions de la Pénitencerie, du 9 janvier 1819, du 9 août 1821 et du 9 janvier 1823, qui ont été en vigueur jusqu'à la séparation de l'Église et de l'État, assimilaient aux bénéfices les paroisses constituées en France, depuis la Révolution. En effet, au point de vue du clergé catholique, le traitement qu'il recevait du gouvernement devait être regardé comme un revenu ecclésiastique. Cette opinion se fondait sur ce que, en légitimant par le Concordat la vente des biens de l'Eglise, Pie VII ne l'avait fait qu'à raison de l'engagement, pris par le gouvernement, de procurer au clergé un traitement convenable. 

Les monastères de femmes, quelque riches qu'ils aient été, pouvaient, sans simonie, exiger une dot des personnes qui demandaient à y faire profession. La question était controversée en ce qui concerne les monastères d'hommes. Saint Alphonse de Liguori s'était prononcé pour la négative. (E.-H. Vollet).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2016. - Reproduction interdite.