.
-

Simon le Magicien

Les Actes des apôtres (VIII, 9, suiv.) rapportent que le diacre Philippe rencontra à Samarie le devin-sorcier (Divination) du nom de Simon le Magicien, ou le Mage. Simon, frappé des prodiges accomplis par les disciples de Jésus, demande et reçoit le baptême. Lors de la venue au même lieu des apôtres saint Pierre et saint Jean, il demande l'autorisation de conférer le saint Esprit, fût-ce en l'achetant à prix d'argent. De là le mot simonie, c.-à-d. trafic des choses saintes. Cette proposition est rejetée avec indignation. 

Quelques critiques ont prétendu révoquer en doute l'existence de Simon, qui ne serait qu'une figure déformée de saint Paul opposée à l'apôtre de la tradition, saint Pierre; cette proposition semble excessive, et le livre des Philosophoumena, attribué à Hippolyte, donne d'intéressants détails sur un certain Simon de Gitton, chef d'une section gnostique, qu'il y aurait lieu d'identifier à Simon le Mage. Il ne semble pourtant pas douteux que, dans une littérature postérieure ( les Homélies Clémentines, les Reconnaissances,les Constitutions apostoliques, les Acta Pauli et Petri), Simon n'ait été substitué à saint Paul dans les conflits qui surgirent entre les deux apôtres, notamment dans la dispute d'Antioche. (M. Vernes).

« Saint Pierre, dit Stapfer, confond Simon à Antioche même [...].  Puis il suit jusqu'à Rome l'imposteur samaritain, qui s'est emparé de l'esprit de Néron. L'apôtre engage avec lui une lutte décisive en présence de l'empereur. Le magicien avait annoncé qu'il s'élèverait dans les airs; il le fit, en effet, mais saint Pierre parvient à rompre le charme. Simon tombe lourdement et vient se briser aux pieds de Néron. » 
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.