.
-

Dogme (du grec dogma, maxime, sentiment), principe établi en matière de religion, et qui s'impose à la foi. Un dogme est révélé expressément par Dieu, ou bien c'est une vérité qui se déduit, par une conséquence évidente et immédiate, d'une autre vérité révélée, de telle sorte qu'on ne pourrait nier la conséquence sans porter atteinte au principe. Il s'ensuit que l'Église catholique regarde comme dogmes non seulement les vérités clairement et formellement révélées dans l'Ecriture sainte, mais celles qui ont été conservées par la tradition et par le témoignage des Pères, reconnues par les souverains pontifes, et formulées dans les décrets des conciles oecuméniques. L'Église ne crée pas de dogmes, elle en énonce. Le symbole des Apôtres contient tous les dogmes : tels sont la Trinité, la Création, le Péché originel, l'Incarnation, la Rédemption, la présence réelle de Jésus dans l'eucharistie, etc.

On a prétendu séparer, dans le christianisme, les dogmes et la morale, sous le prétexte que les dogmes n'obligent les hommes à rien; qu'ils sont inutiles, ou ne servent qu'à engendrer des divisions et des disputes : mais les hommes disputent non seulement sur les dogmes de foi, mais aussi sur les vérités de raison et sur toutes les opinions. II faut bien que les dogmes soient utiles, puisque, faute de les connaître, les plus grands philosophes sont tombés dans l'erreur : pour n'avoir pas admis la création, les Anciens n'ont pu démontrer ni l'unité, ni la spiritualité, ni la providence de Dieu, et ont approuvé le polythéisme, l'idolâtrie et les superstitions populaires; en niant la Trinité, les Sociniens ont réduit le christianisme à un pur déisme. (A19).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.