.
-

La Jeune Sibérienne

La Jeune Sibérienne est un anecdote romanesque, composée par Xavier de Maistre vers 1820, pendant son séjour en Russie , et publiée à Paris en 1825, avec les Prisonniers du Caucase. - L'auteur y raconte l'histoire véritable d'une jeune fille, Plascovie Lopouloff, qui, vers la fin du règne de Paul Ier, partit des frontières de Tobolsk, seule, à pied, presque sans argent, pour aller à Saint-Pétersbourg implorer la grâce de ses parents. Après vingt mois employés à traverser, au prix de souffrances inouïes, les solitudes glacées de la Sibérie, Plascovie réussit à mener à bien son noble pèlerinage; après quoi, pour remercier la Providence, elle prit le voile à Kiev, et s'enferma dans un monastère à Novgorod, où elle mourut. Ce simple récit, d'un style pur et exact, d'un pittoresque sobre et nouveau, d'une moralité élevée, a beaucoup fait pour populariser le nom de X. de Maistre. Mme Cottin, dans Elisabeth ou les Exilés de Sibérie, avait traité le même sujet, mais l'avait gâté par sa romanesque prolixité. (NLI).
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.