.
-

Les Villes impériales (Reichsstädte)

Dans l'ancien empire d'Allemagne, on a donné le nom de Villes imperiales (en allemand, Reichsstädte ) aux villes libres, freie Slädte, c'est-à-dire aux villes qui avaient le droit de s'administrer elles-mêmes, et ne relevaient que de l'empereur. Elles formaient, dans les diètes de l'Empire, le Banc du Rhin et le Banc de Souabe

Ces villes étaient encore au XVIIIe siècle au nombre de 14 dans le Banc du Rhin, et de 37 dans le Banc de Souabe. En 1803, ce nombre fut réduit à 6, en 1806 à 3, et Hambourg, Lübeck et Brême, restées les dernières villes impériales, perdirent ce titre avec leur indépendance en 1810. Francfort-sur-le-Mein, Hambourg, Brême et Lübeck redevinrent villes libres, dans la Confédération germanique, en 1815.
--

Lubeck : Holstenthor.
La porte de Holstein (Holstenthor), à Lübeck.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.