.
-

Brême

Brême (en all. Bremen). est une ville d'Allemagne, sur le Weser,  à 74 km de la mer, au Sud de Hambourg; 550 000 habitants en 2014. 

La ville a été successivement capitale de l'archevêché de Brême, puis ville libre et ville impériale, ensuite chef-lieu du département français des Bouches-du-Weser, et enfin de la petite république de Brême. C'était une des principales villes hanséatiques. La république de Brême était enclavée dans l'ancien royaume de Hanovre. Son gouvernement était démocratique; le pouvoir législatif était exercé par l'assemblée des bourgeois, et le pouvoir exécutif par le sénat.
-

Brême.
Panorama de Brême au début du XXe siècle.

Brême est bâtie dans une plaine sur les deux rives du Weser. Elle comprend cinq quartiers : Altstadt ou vieille ville sur la rive droite; Neustadt, ville neuve bâtie en 1622 sur la rive gauche; les fossés des fortifications remplis par l'eau du Weser existent encore; - entre les deux, sur une presqu'île, le Werder; enfin les faubourgs de la rive droite et de la rive gauche. La vieille ville, centre du commerce, a conservé son ancien aspect avec ses petites rues et ses antiques maisons; la nouvelle ville est plus régulière; les faubourgs de la vieille ville sont très importants, et, quoiqu'ils datent à peine du milieu du XIXe siècle, ils ont pris un très grand développement; du côté de l'est sont les maisons de la partie la plus aisée de la population; du côté ouest se concentre la navigation avec toute l'activité qu'a entraînée l'inauguration du vaste port franc qu'on y a construit quand la ville a rejoint le Zollverein en 1885, ce qui avait rendu nécessaire cet établissement pour que la ville puisse garder son caractère d'entrepôt. 
-

Brême : statue de Roland.
Le monument de Roland, à Brême.

Monuments.
Brême a des monuments intéressants : la statue de Roland, haute de 9,60 m, dressée en 1404 sur le marché comme symbole du droit de juridiction de la ville; la croix élevée au souvenir de Johann Vasmer, décapité à cette place en 1430; quelques statues; quatorze églises, dont une belle cathédrale (Dom), commencée au XIe siècle; l'église de Saint-Ansgar, avec sa tour de 97 m; l'hôtel de ville (Rathaus) bâti de 1404 à 1407, auquel on a ajouté (1609-1612) une façade Renaissance; plusieurs édifices modernes de goût discutable (Bourse, Poste, etc).
-

Brême : la place de l'empereur Guillaume.
La cathédrale Saint-Pierre 
et la place de l'Empereur Guillaume.

Histoire.
L'origine de Brême est l'évêché qu'y établit Charlemagne en 788. Il acquit une grande importance sous Ansgar qui s'y réfugia après la ruine de Hambourg (849); en 864 on le rattacha à l'archevêché de Hambourg, le détachant de celui de Cologne. Le plus célèbre des archevêques de Brême est cet Adalbert Ier (1043-1072) qui fut tuteur de l'empereur Henri IV; en 1223 l'archevêché de Hambourg fut définitivement fixé à Brême. 

Quand vint la Réforme, les archevêques de Brême s'y rallièrent ; à la paix de Westphalie les domaines de l'archevêché formèrent le noyau du duché de Brême, et Verden (Ch.-l. Stade) donné à la Suède, conquis en 1712 par le Danemark, cédé en 1715 au Hanovre; la Suède l'abandonna par la convention de Hambourg (1729). 

Mais il y avait fort longtemps que la ville de Brême avait séparé ses destinées de celles de l'archevêché; celui-ci ne l'avait acquise qu'en 967; bien que l'avouerie appartint à la puissante nation des Welfs, la ville accrut peu à peu ses franchises. En 1276 elle se rallia à la Hanse et réussit à se soustraire à toute souveraineté; ce n'est pourtant qu'en 1646 qu'elle reçut de l'empereur le titre de ville libre. 

Brême avait dès le XIIe siècle des relations commerciales étendues avec la mer du Nord, la Baltique; Riga a été une de ses colonies (fondée en 1458); elle resta assez indépendante de la Hanse. 

Elle embrassa la Réforme, passa même au calvinisme; pendant la guerre de Trente ans elle maintint son indépendance contre les Suédois. Napoléon accrut d'abord ses possessions (1803), puis l'annexa en 1840 au département des Bouches-du-Weser; elle fut de nouveau reconnue ville libre en 1815. 

La constitution aristocratique qui datait de 1534, fut réformée en 1816 et de nouveau en 1854 (après les troubles de 1848).
-

Brême : le palais de Justice.
Le palais de justice de Brême.

Jusqu'à la loi du 31 mars 1885, Brême restait en dehors du Zollverein, et par suite isolée de l'Allemagne au point de vue douanier; à partir du 1er octobre 1888 la franchise de son port prit fin. A cette époque, Brême restait une ville libre d'Allemagne, une des trois dernières villes hanséatiques.

La ville a été brièvement occupée par les troupes britanniques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale; elle est passée en suite sous administration américaine, puis a formé, au sein de la RFA un land autonome à partir de 1947. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2014. - Reproduction interdite.