.
-

Acre ou Saint-Jean-d'Acre, Acco puis Ptolémaïs, aujourd'hui Akko. - Ville d'Israël, qui était à l'époque ottomane le ch.-lieu d'un pachalik. Cette localité littorale, se situe au pied du mont Carmel, à 120 kilomètres au Nord-Ouest de Jérusalem. C'était un port célèbre jadis, aujourd'hui comblé; les navires mouillent désormais à Haïfa (Hefa), devenue plus importante. Fortifications anciennes, auxquelles l'on ajouta des ouvrages modernes qui rendirent la place très forte. Ruines de monuments antiques; quelques beaux édifices modernes, surtout le bain public. 

Cette ville soutint plusieurs sièges mémorables pendant les Croisades : les Chrétiens la prirent en 1014, la perdirent peu après, mais la reprirent en 1191 et lui donnèrent le nom de St-Jean d'Acre; les Sarrasins la leur enlevèrent en 1291. Elle appartint aux Turcs à partir du XVe siècle. Au XVIIIe siècle, Dhaher, puis Djezzar, s'y rendirent quelque temps indépendants. Elle fut inutilement assiégée par Bonaparte en 1799. Enlevée en 1832 au sultan par le pacha d'Egypte, elle fut bombardée en 1840 par les Anglais, qui la rendirent au sultan. Après le démembrement de l'empire ottoman, en 1919, la ville, a été placée sous administration britannique (mandat de la SDN), puis, en 1948, à la fondation d'Israël, est devenue une ville de l'Etat hébreu. 

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.