.
-

 
Battologie
Battologie (du grec battologia, action de parler comme Battus, homme bègue et fondateur de Cyrène, suivant les uns, ou, suivant d'autres, mauvais poète, qui, dans ses hymnes, se répétait fréquemment et semblait bégayer). 

Ce terme désignait un défaut qui consiste à parler d'une manière indécise et confuse, à répéter deux et trois fois un seul et même mot, par un effet de l'embarras et de l'infirmité de la langue. Par extension, il s'appliquait à un flux de paroles déplacées, sans portée, vides de sens, et causant à l'esprit de l'auditeur la même fatigue que les hésitations d'une personne bègue; ainsi qu'aux ouvrages d'un tissu lâche, d'un style vague, diffus, incohérent, qui trahissait les indécisions et comme les bégaiements de la pensée. 

Peut-être aussi désigna-t-il le défaut, commun à tant de personnes, de répéter en parlant, comme sous l'influence d'une espèce de tic, certains mots qu'il suffit d'avoir dits une fois, ou dont il faudrait même s'abstenir absolument, par exemple, les locutions comme ça, n'est-ce pas?  Certains narrateurs, rappelant des paroles prononcées soit par eux, soit par d'autres, répètent jusqu'à satiété les mots je dis, je disais, disait-il, il disait, etc. Quelques mots de prédilection, surtout des adjectifs ou des adverbes, reviennent fréquemment aussi dans la bouche de certaines personnes. 

Tous ces défauts procèdent plus ou moins directement de la dificulté de la parole, du manque de mémoire, du peu de précision des idées, et peuvent être considérés comme des variétés de battologie. (P.).

.


[Histoire culturelle][Langues][Littérature]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.