.
-

Xéniade de Corinthe

Sextus Empiricus parle du philosophe Xéniade de Corinthe comme d'un disciple de Xénophane, et le range, par conséquent, dans l'école d'Elée. C'est a ce fait qu'il faut rattacher les opinions qu'on lui attribue. Ainsi , quand il disait que rien n'est, vrai , que tout est faux, il voulait parler probablement des choses finies et contingentes. Quand il affirmait, d'un autre côté, que tout ce qui naît vient du néant et que tout ce qui meurt retourne dans le néant, c'était sans doute une hypothèse qu'il faisait, pour montrer que la génération et la mort sont absolument impossibles : car c'est au nom même de ce principe, consacré par toute l'Antiquité, que rien ne vient du néant et n'y peut retourner, que les philosophes de l'école d'Elée niaient la génération et la mort, c'est-à-dire les choses contingentes. (X.).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2012. - Reproduction interdite.