.
-

Sextus Empiricus

Sextus Empiricus, médecin et célèbre philosophe que l'on croit originaire de Mytilène, et qui vécut à Alexandrie et à Athènes et fut à la tête de l'école sceptique de 180 à 210 ap. J.-C. Son rôle et son oeuvre philosophiques ont été signalés à l'art. Scepticisme. Ses trois livres de Pyrrhôniai, Hypotypôseis (Hypotyposes pyrrhoniennes), et ses onze livres, Peri Tous mathèmatikos antirrhètikoi (Contre les Mathématiciens, les Logiciens, etc.) ont été édités à Paris, 1621, in-fol., par Fabricius (1718, in-fol.), puis par Bekker (Berlin, 1842), traduites en français (1725, in-12). Il enseigna la philosophie et la médecine, se rattacha à la secte des empiriques, d'où son surnom, mais en se rapprochant des méthodiques. Sextus est, avec Pyrrhon et Énésidème, le principal représentant du scepticisme, qu'il a organisé, qu'il a développé et auquel il a donné une forme à peu près définitive. Ce n'est pas seulement un philosophe, c'est un historien de la philosophie. Occupé avant tout de montrer l'égalité des raisons mises en avant par les métaphysiciens pour justifier leurs doctrines, il a tout intérêt à les présenter fidèlement et dans toute leur force. Sur les principaux philosophes grecs Sextus nous a transmis des renseignements que nous ne trouvons pas ailleurs ou que nous ne trouvons pas présentés avec une égale compétence et une égale impartialité. S'il traduit dans sa langue, comme Aristote et Cicéron, les théories antérieures, il les transforme bien moins et nous permet souvent d'en mieux dégager les traits essentiels. C'est un des sceptiques les plus marquants de tous les temps; c'est un des historiens auxquels nous sommes les plus redevables pour la connaissance de la philosophie ancienne.


Editions anciennes - Les Hypotyposes ont été trad. en latin par H. Etienne en 1562 (le texte grec ne parut qu'en 1626); les livres Contre les Mathématiciens ont paru, avec avec trad. lat. de G. Hervet, en 1569. Ces deux ouvrages ont été réunis, avec la traduction latine d'Hervet, par J. Alb. Fabricius, Leipzig, 1718, in-fol., édition reproduite avec amélioration à Leipz., 1842, 2 v. in-8. Les Hypotyposes ont été trad. en français par un anonyme (Huart), Amsterd., 1925, in-12. Brochard, les Sceptiques grecs; Appenheim, Lebensverhaeltnisse des Sextus Empiricus; Berlin, 1875.
Sextus de Chéronée, philosophe stoïcien du IIe siècle de notre ère, neveu de Plutarque et maître de Marc-Aurèle; on lui attribue une Ethique et un traité en dix livres, intitulé Episkeptika. Ces ouvrages ont été publiés par Henri Estienne à la suite de son Diogène Laerce.
Sextus Julius AfricanusAfricanus.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.