.
-

Vitet (Louis), littérateur né à Paris en 1802, mort en 1873; fut élève de l'École normale (1819) et quelque temps professeur; débuta dans les lettres a la rédaction du Globe; publia, de 1826 à 1829, une série de scènes dramatiques sur la Ligue (les Barricades, les États de Blois, la Mort de Henri III); devint, après 1830, inspecteur des monuments historiques (1831), conseiller d'Etat (1836-1848), député de la Seine-Inférieure (1836), et soutint jusqu'au bout la politique de  Guizot; fut envoyé à la Législative de 1849 et fit partie de la majorité contre-révolutionnaire, mais désapprouva le coup d'État du 2 décembre et se tint à l'écart sous l'Empire; rentra dans la politique en 1871, siégea à l'Assemblée nationale dans le centre droit, et fut vice-président de l'assemblée. 

On lui doit, outre ses études sur la Ligue, réunies en 2 vol. en 1844, et continuées par les États d'Orléans (1849), de remarquables écrits d'archéologie et de critique d'art : Eustache Le Sueur (1843); Monographie de l'Église de Noyon (1845) Fragments et mélanges (1846); le Louvre (1862); Essais historiques et littéraires (1862); Études sur l'histoire de l'art (1864). Il était de l'Académie des inscriptions et de l'Académie française.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.