.
-

Münnich (Burkhard Christoph, comte de -). - Général de l'armée russe, né à Neuenhuntorf (Oldenbourg) le 9 mai 1683, mort à Saint-Pétersbourg le 16 octobre1767. Il servit durant la guerre de succession d'Espagne comme capitaine des troupes de Hesse-Darmstadt (1701), puis de Hesse-Cassel, et promu lieutenant-colonel à Malplaquet (1709), blessé et pris à Denain (1712); en 1716, il est colonel de l'armée polonaise; en 1721, ingénieur général dans l'armée russe, dirige la construction du canal du Ladoga, du port de Cronstadt, de la forteresse de Riga, est promu lieutenant général, puis, par Pierre II, en 1727 général en chef ; l'impératrice Anne le fait comte (1728), et il partage l'influence avec Ostermann et Biren (Le Printemps des Tsarines); en 1731, il est quartier-maître général; en 1732, feld-maréchal et président du conseil de guerre. Il réorganise l'armée russe, institue un corps de cadets, des écoles de garnison. En 1734, il s'empare de Dantzig, pacifie Varsovie, puis marche contre les Turcs, leur enlève la Crimée (1736), emporte d'assaut Otchakov (1737), gagne la bataille de Stavoutchan (1739), prend Chotin et occupe la Moldavie; la conséquence de ces succès fut la paix de Belgrade (18 septembre 1739). A son retour, il entre en conflit avec Biren, duc de Courlande, qu'Anne a proclamé régent au nom du tsar Ivan, le renverse (1740), se fait nommer premier ministre et négocie l'alliance de la Prusse; mais la régente se prononce pour l'Autriche et la Saxe, et Münnich démissionne (mai 1741). À l'avènement d'Elisabeth, il est emprisonné, ses biens confisqués, condamné à mort, grâcié sur l'échafaud mais exilé en Sibérie, à Pelym, dans la maison qu'il avait fait bâtir pour Biren. Il y resta vingt ans. En 1762, Pierre III le rétablit dans ses biens et dignités. Catherine le nomma directeur général des ports de la Baltique. (A.-M. B.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.